Stress hydrique: l'OCP accélère son programme "Eau"

Par L'Economiste| Le 24/03/2022 - 12:07 | Partager
Stress hydrique: l

Pour contrer le stress hydrique que connait le Maroc cette année, le Groupe OCP déploie des mesures exceptionnelles pour l'année 2022 et accélère son programme "Eau".

Ainsi, OCP a recours à de nouvelles unités mobiles de dessalement permettant d’augmenter ses capacités et ainsi de couvrir la totalité des besoins en eau des sites de production d’engrais à Jorf Lasfar et à Safi.

En outre, le groupe cessera dès cette année d’avoir recours aux ressources naturelles en eau douce dans ses sites de production d’engrais, poursuit la même source, ajoutant que dans ce sens, les dotations en eau libérées, pourront être réorientées au renforcement de l’usage local en eau potable du bassin Oum Er-Rbia.

Les nouvelles solutions déployées permettront également d’alimenter en eau potable les villes d’El Jadida et de Safi. 

Le Groupe souligne que 30 % des besoins en eau d'OCP en 2021 ont été satisfaits à partir de sources non conventionnelles grâce à des programmes de dessalement et de traitement des eaux usées et 86 % des besoins en électricité ont été produits à partir de la cogénération et de sources renouvelables. Il s'agit aussi de la réhabilitation de plus de 200 ha (500 acres) de terres sur deux sites miniers.

M.B.