×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 24/01/2022
Virus

Plus contagieux qu’Omicron? Plus létal que Delta? C’est le virus des retards de paiement qui mute...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Sport scolaire: Le MEN et le CNOM s’allient

Par L'Economiste| Le 09/07/2021 - 10:30 | Partager
Sport scolaire: Le MEN et le CNOM s’allient

Le ministère de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a signé, jeudi, un accord-cadre de partenariat et de coopération avec le Comité national olympique marocain (CNOM) visant à promouvoir le sport scolaire.

L'accord tend à élargir la base de la pratique sportive pour former des générations d'athlètes capables de représenter honorablement le Maroc dans diverses compétitions régionales et internationales. Il stipule la création des passerelles et filières "sport-études" dans les établissements scolaires et les centres de formation sportive, ainsi que la qualification des cadres pédagogiques et administratifs exerçant dans les domaines de la formation, de l'arbitrage, de l'organisation et de la gestion sportive au sein des établissements scolaires. Outre la réalisation de projets communs pour le développement de cette pratique et l'échange des expériences, l'accord porte sur la diffusion et l'encouragement de la culture olympique aux niveaux local, provincial, régional et national, à travers des opérations de détection de talents prometteurs (filles et garçons).

Pour ce faire, les deux parties s'engagent à joindre leurs efforts et à intensifier la coordination pour l'organisation commune de compétitions selon un échéancier bien défini avec des rendez-vous annuels pour la tenue de ces épreuves, indique un communiqué du ministère. L’accord intervient dans le cadre de la mise en œuvre des projets prévus dans la loi-cadre 51-17 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, notamment le projet numéro 11 relatif à la création des passerelles et filières "Sport et études" permettant aux athlètes scolarisés de suivre une formation inclusive, équilibrée et intégrée.

La signature de cette convention émane de la volonté d'ouverture du ministère sur différents acteurs et d'élargissement du spectre des partenariats, au même titre qu'elle contribue à la consolidation des coopérations pour la réalisation de programmes stratégiques à portée prospective. Elle répond également au souci de promotion de la pratique du sport parmi les nouvelles générations et de vulgarisation de certaines disciplines de plus en plus prisées par les jeunes.