Sociétés cotées: Le C.A global en hausse de 7,2% au 1er semestre

Par L'Economiste| Le 02/09/2021 - 09:00 | Partager
Sociétés cotées: Le C.A global en hausse de 7,2% au 1er semestre

Les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca ont vu leur chiffre d'affaires global augmenter de 7,2% au terme du premier semestre de 2021 (S1-2021) pour s'établir à 124,9 milliards de DH, selon BMCE Capital Global Research (BKGR).

Cette évolution est portée essentiellement par la reprise de l’activité des industries (+9,7% à 78,7 milliards DH) couplée à une légère amélioration des revenus des financières (+1,6% à 34,7 milliards de DH) ainsi qu’à la progression des primes émises brutes du secteur Assurances & Courtage (+8,8% à 11,6 milliards DH), indique BKGR dans son document "Earnings T2-2021".

Selon l'analyste, la cote industrielle affiche des revenus en amélioration de +9,7% à 78,7 milliards de DH, intégrant essentiellement une appréciation des ventes de la distribution spécialisée, notamment Auto Hall (+2,3x), profitant d’un effet de base favorable (arrêt d’activité au deuxième trimestre de 2020), du renforcement du pouvoir d’achat des ménages après avoir épargné durant la période de confinement et de l’assouplissement des conditions de financement notamment avec le retour du crédit gratuit.

Chez les sociétés financières, la progression de +1,6% du Produit net bancaire à 34,7 milliards de DH provient principalement de Bank of Africa (+169 millions de DH), de BCP (+150 millions de DH), de CIH Bank (+ 98 millions de DH) et d’Attijari Wafabank qui contribue à hauteur de 87 millions de DH à la hausse du PNB global des banques cotées.

Enfin, du côté des sociétés d'assurance et de courtage, l’amélioration de +8,8% du C.A du secteur à 11,6 milliards de DH tient compte de la croissance à deux chiffres de l’activité Vie (+17,8% à 4 milliards de DH) et émane principalement de Wafa Assurance, (+ 447 millions de DH) en raison de la reprise de l’épargne et la hausse de +4,6% de la Branche Non-Vie à 7,4 millions de DH observée chez l’ensemble des opérateurs du secteur coté, note BKGR.