×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Réputation : Le Maroc stagne

    Par L'Economiste| Le 07/09/2018 - 10:55 | Partager
    Réputation : Le Maroc stagne

    Le Maroc n’arrive pas à s’améliorer en termes de réputation. C’est ce qui ressort du nouveau classement établi par l’Institut royal des études stratégiques (IRES) et basé notamment sur des données du rapport CountryRepTrak. Avec un score de 58,1 points/100, le Royaume occupe une nouvelle fois la 35e place sur 73 pays. L’année dernière 71 pays avaient été pris en compte. En analysant de plus près les données, le score du Royaume baisse légèrement comparé à 2017 où il était de 59,3/100. Le Maroc jouit ainsi d’une réputation moyenne à l’échelle mondiale. Et s’il est inclus dans le classement des pays ayant la meilleure réputation auprès du G8, il occuperait la 32e place. Dans ce cas de figure, le Maroc ferait mieux que le Brésil, les États-Unis ou encore l’Inde.

    "Comparé à certains pays cibles (Afrique du Sud, Turquie, Chili et Mexique), le Maroc jouit de la deuxième meilleure réputation auprès des pays du G-8. Il est devancé seulement par le Chili", souligne l’IRES. A noter que la Russie est le pays dont la perception du Maroc est la plus positive, suivie de la France. En revanche, la perception du Royaume est plus faible en l’Allemagne et au Japon.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc