×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Flash

Remboursement des vols annulés, report des voyages...voilà ce qu'il faut savoir

Par L'Economiste| Le 30/03/2020 - 21:15 | Partager
Remboursement des vols annulés, report des voyages...voilà ce qu

Alors que les compagnies aériennes font fi de leur obligation de remboursement en cas d'annulation de leurs vols, les agents de voyages essayent de trouver des solutions pour leurs clients. Confrontés à une vague de demandes de remboursement, ces derniers s'alarment de leur impératif à régler leur facture au titre de la billetterie aérienne, imposé par l'organisation internationale des compagnies (IATA). "Avec les voyageurs, nous traitons les dossiers au cas par cas", indique Mohamed Yassir Jawhar, président délégué du CRT de Fès et directeur de Zalagh Voyages. Ainsi, pour les voyages touristiques, des reports sont proposés aux clients dans un délai allant de 6 à 24 mois. Pour ce qui est des voyageurs des sociétés relevant du secteur public et semi public, il s'agit de missionnaires qui se déplacent pour un événement précis et une date précise. "En cas d'annulation de cet événement, la mission devient elle aussi nulle et non avenue. Dans ce cas, un bon d'avoir est préférable surtout que ce dernier est nominatif et que les modalités de paiement exigent un ordre de mission accompagné d’un protocole de cachet d’entrée/sortie du Maroc", explique Jawhar notant "qu'il y a d'autres problèmes à résoudre".

Pour le voyage à titre personnel, la validité du visa en vigueur ne couvre pas les nouvelles dates du voyage et son renouvellement n’est pas garanti. A ce titre, les propositions tendent vers un bon de voyage pour une tierce personne de la famille du bénéficiaire. Notons que cet arrangement devrait favoriser le tourisme en général ainsi que les compagnies aériennes. "Pour ce est du socle législatif de cette proposition, il est inspiré de l’article 13 des dispositions de la protection du consommateur (délai de livraison) et l’article 269 des dispositions du code des obligations et des contrats", conclut le président délégué du CRT de Fès. Y.S.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc