×
Mouche du coche
Mouche du coche Par Meriem OUDGHIRI
Le 26/02/2024

«Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître»… Les fameuses télévisions Toshiba, les 100 dirhams de dotations voyage par an,... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

La Chambre des Représentants adopte le PLF 2024 en 2e lecture

Par L'Economiste| Le 07/12/2023 - 14:54 | Partager
La Chambre des Représentants adopte le PLF 2024 en 2e lecture

La Chambre des Représentants a adopté à la majorité, en deuxième lecture, le projet de loi de finances (PLF) n°55.23 de l'année 2024, lors d'une séance plénière tenue jeudi.

Lors de cette plénière, présidée par Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants, ce PLF a reçu l'aval de 87 députés et l'opposition de 31 autres, sans aucune abstention.

Les amendements ont porté essentiellement sur la réforme de la TVA qui sera menée selon une démarche progressive durant la période 2024-2026, l'impôt sur les sociétés (IS), l'impôt sur le revenu (IR), les mesures douanières, ainsi que sur d'autres mesures relatives à la révision des dispositions de l'article 6 du PLF concernant l'aide de l'État pour soutenir le logement et renforcer les ressources financières allouées au Fonds d'appui à la protection sociale et à la cohésion sociale.

A noter que le PLF 2024 comprend également plusieurs mesures fondamentales, notamment la réaffectation des crédits qui étaient initialement alloués à certains programmes et services sociaux en vigueur, en particulier les programmes "Taysir" et "Un million de cartables", en plus du "Programme de soutien aux veuves" et le "Fonds de solidarité familiale".

La ministre a noté que les ressources provenant de ces mesures seront consacrées au "Fonds de soutien à la protection sociale et à la cohésion sociale", qui concerne le financement de la protection sociale. Par ailleurs, des crédits de 25 milliards de DH sont prévus, marquant une augmentation record de 15 milliards de DH par rapport à l'année 2023. A noter que ce chantier nécessitera 29 milliards de DH annuellement à partir de 2026.