×
Nation branding
Nation branding Par Meriem OUDGHIRI
Le 30/09/2022

Les beaux paysages, le légendaire couscous et l’hospitalité ne sont pas à eux seuls suffisants pour construire une réputation solide. Celle qui façonne... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Les comptes publics "confortables" au S1 (AGR)

Par L'Economiste| Le 08/08/2022 - 14:47 | Partager
Les comptes publics "confortables" au S1 (AGR)

Les comptes publics de l’État demeurent "confortables" au titre du premier semestre de l'année 2022, indique Attijari Global Research (AGR). Le déficit budgétaire s’est établi à 18,3 milliards de DH à fin juin 2022, en hausse de +11,1 milliards de DH en glissement annuel, souligne AGR dans son dernier "Research report - fixed income", intitulé "vers une poursuite de la hausse des taux en 2022", ajoutant que cette évolution s’est opérée en dépit d’une nette augmentation des dépenses de l’État dans un contexte inflationniste.

Selon l'analyste, le comportement favorable des recettes fiscales durant ce premier semestre. "À l’analyse des deux premiers acomptes en 2022, les recettes de l’impôt sur les sociétés ont été portées par les secteurs des Phosphates, du Ciment et des Finances. Les recettes fiscales ont ainsi enregistré une progression de +23,5 milliards de DH (soit +22%) en une année, atteignant 131,5 milliards de DH au S1-22", explique AGR. L’envolée des dépenses de compensation a creusé les dépenses globales de l’État à plus de 165 milliards de DH, soit +11,4%. À l’origine, le renchérissement du cours du gaz butane de plus de 60% en une année, passant de 530 $/T à 861 $/T à fin juin 2022. La charge de compensation affiche ainsi un taux de réalisation très élevé de 124% à 21 milliards de DH, poursuit le rapport.