×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

Fête du Trône: Le Roi Mohammed VI tend encore la main à l'Algérie

Par L'Economiste| Le 31/07/2021 - 23:57 | Partager
Fête du Trône: Le Roi Mohammed VI tend encore la main à l

"Le Maroc s’attache à poursuivre ses efforts sincères pour consolider la sécurité et la stabilité dans son environnement africain et euro-méditerranéen, et plus particulièrement dans son voisinage maghrébin", a indiqué le Roi Mohammed VI dans son discours de la Fête du Trône prononcé samedi 31 juillet. Le Souverain a encore tendu la main au voisin algérien dans son discours, appelant à "œuvrer de concert et sans conditions à l’établissement de relations bilatérales fondées sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage".

"L’état actuel de ces relations ne nous satisfait guère car il ne sert en rien les intérêts respectifs de nos deux peuples. Il est même jugé inacceptable par bon nombre de pays. Entre deux pays voisins et deux peuples frères, l’état normal des choses, c’est notre conviction intime, est que les frontières soient et demeurent ouvertes", a expliqué le Souverain. Le Roi a notamment mis en cause la fermeture des frontières, les fausses informations véhiculées dans les médias et pointé du doigt une situation qui perdure.

"Leur fermeture heurte un droit naturel et un principe juridique authentique, consacré par les instruments internationaux, notamment le Traité de Marrakech, texte fondateur de l’Union du Maghreb Arabe qui prévoit la libre circulation des personnes, des services, des marchandises et des capitaux entre les pays constitutifs de l’espace maghrébin. Je n’ai eu de cesse, depuis 2008, de clamer haut et fort cette idée et de la réaffirmer à maintes reprises et en diverses occasions", a-t-il rappelé. Le Roi a en outre souligné que ni l’actuel président algérien, ni l’ex-président, ni lui-même "ne sommes à l’origine de cette décision de fermeture". Le Souverain a toutefois affirmé que les digireants des deux pays sont "responsables politiquement et moralement de la persistance du statu quo". "Or, aucune logique ne saurait expliquer la situation présente, d’autant que les raisons ayant conduit à la fermeture des frontières sont totalement dépassées et n’ont plus raison d’être aujourd’hui".

Mohammed VI a également balayé les discours alarmistes au sujet de l'ouverture des frontières entre les deux pays. "D’aucuns soutiennent l’idée erronée que l’ouverture des frontières apporterait seulement un cortège de malheurs et de problèmes, à l’Algérie et au Maroc. A l’ère de la communication et des nouvelles technologies, personne ne peut donner crédit à pareils discours", a ainsi relevé le Roi, dénonçant une "fermeture d’esprit, amplifiée par l’influence néfaste des contrevérités relayées par certains médias". 

"Je rassure nos frères en Algérie : vous n’aurez jamais à craindre de la malveillance de la part du Maroc qui n’est nullement un danger ou une menace pour vous. En fait, ce qui vous affecte nous touche et ce qui vous atteint nous accable. Aussi, Nous considérons que la sécurité et la stabilité de l’Algérie, et la quiétude de son peuple sont organiquement liées à la sécurité et à la stabilité du Maroc. Corollairement, ce qui touche le Maroc affecte tout autant l’Algérie ; car les deux pays font indissolublement corps", a par ailleurs rassuré le Souverain.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc