×
Nation branding
Nation branding Par Meriem OUDGHIRI
Le 30/09/2022

Les beaux paysages, le légendaire couscous et l’hospitalité ne sont pas à eux seuls suffisants pour construire une réputation solide. Celle qui façonne... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Fès : L’UEMF inaugure son cycle de conférences internationales

Par L'Economiste| Le 16/09/2022 - 11:51 | Partager
Fès : L’UEMF inaugure son cycle de conférences internationales

Coup d’envoi ce vendredi  du cycle des conférences internationales organisées par l’Université Euromed de Fès (UEMF).

«C’est une nouvelle année universitaire qui sera riche en activités académiques et scientifiques», souligne d’emblée Pr Mostapha Bousmina, président de l’UEMF. D’ailleurs, la rencontre de ce 16 septembre 2022 aborde la thématique de «l’interface science-politique dans la région Euromed». Elle est initiée en partenariat avec l’Euromed University of Slovenia et l’Union pour la Méditerranée (UPM), et se tient en présence de hauts responsables africains et euro-méditerranéens.

En effet, loin d'être indépendantes l'une de l'autre, la science et la politique sont des domaines croisés qui s'influencent mutuellement dans le processus de prise de décision.

De plus, cette interaction est indispensable face aux défis politiques complexes de notre époque (changement climatique, pandémie, démographie, évolution des marchés mondiaux, numérisation et urbanisation). La science peut éclairer et améliorer les politiques avec des preuves, mais pour fournir des conseils de qualité et pertinents, elle doit identifier les besoins ainsi que les processus et acteurs sous-jacents. Les interfaces science-politique renvoient à un ensemble d'institutions et de processus formels et informels permettant l'échange et la co-construction des connaissances. Leur conjonction varie et il n'existe pas de modèle idéal pour leur conception. «L'efficacité du dialogue science-politique dépend de l'alignement d'un certain nombre de facteurs institutionnels et socioculturels (qui sont souvent spécifiques au niveau local) sur les principes universels d'intégrité scientifique, d'interdisciplinarité et d'engagement précoce», estiment les organisateurs.

Pour eux, «la conférence tenue à l’UEMF vise à stimuler le mouvement régional euro-méditerranéen en soulignant l'importance du dialogue et des conseils science-politique, en partageant les connaissances sur les exigences et les défis de l'interface science-politique, en cartographiant les écosystèmes dans divers pays et au niveau régional, et nourrir la communauté des parties prenantes. Les conclusions de l'événement alimenteront les processus de coopération et d'intégration régionales».

A noter que les participants sont invités à jouer un rôle actif dans les tables rondes. Ces derniers ont été bluffés par le campus de l’UEMF qui s’étend sur 40ha ainsi que le niveau d’équipement de la première université marocaine selon plusieurs classements mondiaux.

Y.S.A