×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

Fertahi: "La réforme du code des marchés publics s'impose"

Par L'Economiste| Le 18/06/2021 - 10:35 | Partager
Fertahi: "La réforme du code des marchés publics s

"Il faut réformer la loi sur les appels d'offres et marchés publics dans les plus brefs délais...ceci, afin d'accélérer la reprise et sauver les entreprises".

C'est la conviction d'Aziz Fertahi, président de la CGEM Meknès-Ifrane, qui exposait ses idées devant les membres de l'Ordre national des ingénieurs et responsables de laboratoires techniques et bureaux d'études BTP. Son vœu pieux est de préserver les fonds publics, lutter pour la transparence des marchés publics, exiger la qualité et appliquer les contrôles d’administration, travaux et entreprises… Pour Fertahi, une refonte du code des marchés publics s’impose afin de préserver l’entreprise et l’inciter à respecter les délais.

Car, «les délais d’appel d’offres de 21 jours sont correctes, mais il faut mettre fin au CPS modificatifs». A ce titre, le changement répétitif des CPS des appels d’offres en cours de route (avant l’expiration des délais d’appel d’offres) est à bannir. Car, il pénalise les entreprises. Surtout, celles qui ne peuvent pas assurer une veille devant le site électronique des marchés publics, ou encore celles qui ont soumissionné dans les délais et après une véritable étude de l’offre initiale. «Parfois, les CPS modificatifs sont publiés la veille de l’ouverture des plis», s’insurge Fertahi. Autre recommandation, lutter contre l’incohérence des articles de loi. A ce propos, les articles 40 (sur l’évaluation des offres des concurrents) et 41 (offre excessive ou anormalement basse) du code des appels d’offres sont visés. Ainsi, si l’article 40 parle de l’offre la plus avantageuse en faisant référence au moins disant, l’article 41 souligne pour sa part, que la commission «peut» écarter des offres comportant des prix excessifs ou anormalement bas.

Pour Fertahi, les règles d’attribution de marché doivent être claires et transparentes. Ceci, afin de lutter contre les jugements subjectifs. Aussi, l’attribution des marchés par les sous-ordonnateurs provinciaux doit être justifiée et expliquée sur le site des marchés publics. «Nous ne sommes pas intéressés par les motifs d’éviction des autres soumissionnaires… ce qui nous intéresse plutôt sont les critères de choix pour s’améliorer et s’adapter», explique-t-il. Et d’ajouter: «cette proposition renforcera la transparence de l’opération d’octroi des marchés publics».

Aussi, il faut en finir avec des ordonnateurs «juges et parties» qui sous prétexte de ne pas être convaincus par une entreprise l’écartent même en proposant une offre moins-disante.

Y.S.A

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc