×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Carburants/ Concurrence: La méthode Guerraoui contestée en interne

Par L'Economiste| Le 28/07/2020 - 22:01 | Partager
Enquête sur les pétroliers: La méthode Guerraoui contestée en interne

Le communiqué du Cabinet royal contient un autre sujet encore plus explosif que les sanctions contres les pétroliers. En interne, des membres du Conseil de la concurrence dénoncent les "agissements" du président Driss Guerraoui. Le Roi a en effet reçu, ce mardi 28 juillet 2020, une fiche émanant de plusieurs membres du Conseil dans laquelle ces derniers relèvent que "la gestion de ce dossier a été caractérisée par des transgressions de procédure et des agissements de la part du président". Ces trangressions et agissements, soutiennent les membres, "entachent la qualité et l’impartialité de la décision prise par le Conseil". Ainsi, les signataires évoquent plusieurs griefs, notamment une communication "dommageable" à l’examen de l’affaire et à la crédibilité du Conseil ; le passage "forcé" au vote avant la clôture du débat, ou encore l'"interprétation tronquée et violation de l’article 39 de la loi relative à la liberté des prix et de la concurrence".

Les autres griefs qu'ils ont relevés concernent l'"opacité de la procédure d’instruction, marquée par un partage sélectif des documents" ; la "non satisfaction des requêtes des membres en vue d’un examen équilibré des arguments avancés par les sociétés" et le "comportement du président qui laisse penser qu’il agit sur instructions ou selon un agenda personnel".

Compte tenu de ce qui précède et au regard de la "confusion" qui entoure ce dossier et des versions "contradictoires" présentées, le Roi a décidé la constitution d’une commission ad-hoc chargée de mener les investigations nécessaires à la clarification de la situation et de soumettre à Sa Haute Attention un rapport circonstancié sur le sujet dans les meilleurs délais.

Cette commission sera consituée des membres suivants: les 2 présidents des chambres du Parlement ; - le président de la Cour Constitutionnelle ; le président de la Cour des Comptes ; le Wali Bank Al Maghrib et le président de l’Instance de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption. A noter que la mission de coordination sera assurée par le Secrétaire Général du Gouvernement".

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc