×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Drones fiscaux

    Par L'Economiste| Le 01/08/2016 - 16:32 | Partager
    drone_flash.jpg
     

    C’est à des drones et à des photos satellites que le ministère des Finances espagnol fait appel pour repérer les propriétaires non déclarés. Le plus simplement du monde les données recueillies par ces appareils permettent une comparaison avec ce qui est inscrit au cadastre: ceux qui ont ajouté des dépendances à leur maison, des piscines dans les jardins, ou des étages à leur immeuble… sont repérés et priés de se rendre au cadastre pour faire enregistrer leur nouveau bien. Pour payer les taxes afférentes aussi. Pour l’instant l’amende reste forfaitaire et symbolique. Ce sont les communes espagnoles qui se frottent les mains car ce sont elles qui sont destinataires des taxes sur les biens immeubles. Elles ont déjà touché l’équivalent de 14 milliards de DH supplémentaires grâce aux drones et satellites fiscaux.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc