×
«Winners»
«Winners» Par Mohamed Ali Mrabi
Le 16/08/2022

Quel est le lien entre Jan Koum (WhatsApp), Sean Parker (Napster.com), Nicholas Woodman (GoPro) et Mark Zuckerberg (Facebook)? Les quatre sont des cofondateurs de... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Acquis des élèves: Jusqu’à 4 ans d'écart entre le public et le privé!

Par L'Economiste| Le 30/11/2021 - 22:35 | Partager
Acquis des élèves: Jusqu’à 4 ans d

Que ce soit à la sortie du primaire ou du collège, les performances des élèves scolarisés dans le privé sont meilleures que celles des inscrits dans le public, selon l’édition 2019 du Programme national des acquis des élèves (PNEA), dévoilée ce mardi par le Conseil supérieur de l’éducation.

Bénéficiant d’un encadrement plus renforcé, de cours de soutien, d’un environnement social plus favorable, de diverses ressources pour leurs apprentissages…, les écoliers de 6e année du primaire et les collégiens de 3e année du collège du privé s’en sortent mieux, dans toutes les matières retenues (arabe, français, mathématiques, éveil scientifique, physique-chimie et sciences de la vie et de la terre). Et ce, même si leurs scores restent moyens à assez bons... En mathématiques, par exemple, les écoliers des établissements privés cumulent 280 points (sur 500), contre 246 pour leurs camarades du public (soit +34 points).

Au collège, le score des élèves du privé est de 313 points, contre 247 pour ceux issus du public  (+66 points). «Si l’on se réfère aux critères de l’OCDE, cette différence équivaut à un écart de scolarité de quatre ans entre les deux secteurs», assure Rahma Bourqia, directrice de l’Instance nationale d’évaluation (INE). Au niveau du lycée, le PNEA 2016 avait révélé peu d’écarts entre le public et le privé.

A.Na