×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Enchantement

Par Nadia SALAH| Edition N°:5643 Le 28/11/2019 | Partager
nadia_salah.jpg

Soudain, le petit camion s’enfonça dans la chaussée. L’avenue est si mauvaise qu’il faut tout surveiller. Marchands ambulants et passants traversent n’importe comment, parfois avec des enfants. Le désordre et le manque d’entretien sont tels que le danger est partout. Cette fois, pas de victime, pas de blessé. Juste des gens sidérés par l’accident.

Le camionneur, lui, a perdu son outil de travail. Il devrait porter plainte auprès du tribunal administratif, mais c’est cher.

Cette semaine, un nouveau trou s’est soudain ouvert en plein milieu d’une place piétonne très touristique.

Le sol de la capitale économique est géologiquement spécial, sujet à de tels phénomènes. C’est comme ça, sauf qu’on le sait depuis des décennies et que l’on sait aussi prévenir ce genre d’éboulements. Et puis si on a raté son coup à la construction, on sait réparer. Du moins, nuance importante, on devrait le faire.

Pour éviter de laisser des trous pour des durées inversement proportionnelles à la richesse du quartier.

Ce qui est un manquement grave. Une volonté réelle de rendre plus juste le modèle de développement devrait pousser, au contraire, à soigner les équipements publics et collectifs, d’abord dans les quartiers les plus défavorisés. En effet, les quartiers les plus riches ont une meilleure capacité à couvrir leurs besoins selon un mode privé de prestations.

Les rieurs noteront que cette option emprisonne les élus: ils doivent satisfaire les plus pauvres et les plus nombreux. Ils l’ont promis pour attirer des voix. Mais leur mode de vie les met sous la pression des plus favorisés, dont ils font partie (au moins) grâce à leur élection. Et dont ils auront besoin pour financer leur prochaine campagne.

Pour les honnêtes gens, il n’est pas facile de mener sa barque dans un système aussi malsain, aussi perverti. Le bon sens a vite fait de tomber dans les trous de la chaussée.

Pour les autres, c’est un enchantement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc