×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    Emploi

    Par L'Economiste| Edition N°:2114 Le 22/09/2005 | Partager

    Les «Assises de l’emploi» où tout le monde était bien assis, laissent la place aux «Initiatives de l’emploi» où tout le monde est appelé à initier, agir. Certes, ces journées sont des réunions où l’on parle, mais les intervenants sur l’emploi, publics et privés, devront sortir avec des mesures concrètes, applicables dans l’immédiat, et qui seront évaluées sur le terrain. Car l’évaluation est entrée dans les mœurs de l’action publique, via les plans tourisme, logements sociaux... Ici, les intervenants recevront comme base pour leurs travaux, l’évaluation des dispositifs pour encourager l’emploi, ou l’autoemploi. Il apparaît que beaucoup d’outils existent (contrats d’insertion, fonds de garantie…), qu’ils fonctionnent, ce qui est déjà positif, mais qu’ils ne fonctionnent pas à grande échelle, ce qui est regrettable, parce que le chômage, lui, frappe à grande échelle. Au-delà de cet existant, les ministères ont planché, et apporté de nouvelles mesures à valider sur les axes classiques: adéquation formation-emploi, efficacité du marché de l’emploi, création d’entreprises… Tout cela, c’est du déjà-vu, mais ce sont des problématiques récurrentes, qui se posent dans tous les pays, et surtout dans le nôtre, qui vit avec une démographie lourde sur une économie faible. Il faut du courage politique pour le dire aux chômeurs, et d’ajouter que ces mesures ne résoudront pas tout, mais les aideront. Chacun devra faire un effort personnel pour en profiter, harceler les administrations récalcitrantes, les organismes financiers qui bloquent, les dispositifs de garantie, dénoncer tous les fossoyeurs de belles mesures. Là, il y a beaucoup de gens assis, et très bien assis, qui méritent une initiative, mais pour leur ôter leur emploi.Khalid BELYAZID

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc