×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    Vaccins

    Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5932 Le 25/01/2021 | Partager
    dr_mohamed_benabid.jpg

    L'arrivée des premiers lots de vaccins traduit à la fois un soulagement ainsi qu’un sacré élément d’optimisme. Enfin, serait-on tenté d’affirmer.

    C’est d’abord la confirmation d’indices tangibles de changement sur le front de la prise en charge thérapeutique. Plus vite la logistique de la vaccination sera déployée, plus rapidement l’objectif de l’immunité collective sera atteint et espérons-le, celui de l’allégement du dispositif de confinement aussi.

    Gageons que ces bonnes nouvelles déborderont du cadre originel sanitaire pour essaimer sur l’économique. Idéalement en contribuant à ramener la confiance, la croissance, l’emploi ainsi qu’un retour à la vie normale. Sur le plan de la logistique de distribution des vaccins, il faut se fier aux équipes de l’intérieur, rodées, et qui sauront faire preuve d’une mobilisation à la hauteur des enjeux stratégiques de ce chantier.

    Reste à trouver la formule idéale pour inciter les Marocains à se faire vacciner. La pire des solutions sera d’en arriver à des mesures coercitives.  La meilleure recommanderait d’investir massivement dans des campagnes de sensibilisation, de pédagogie et surtout dans la transparence.

    Au cours des dernières semaines, le gouvernement a été peu loquace sur le sujet de la vaccination, probablement par manque de maîtrise du calendrier de livraison. Un flottement qui a failli provoquer une crise politique au Parlement, les députés s’en prenant avec véhémence à ce qu’ils pensent être de l’incompétence et de l’improvisation du gouvernement. 

    L’arrivée des premiers lots permet de remettre les compteurs à zéro et dissiper un tant soit peu cette perception. Elle offre également des voies de réconciliation entre tous ceux qui souhaiteraient voir les efforts converger vers un seul et unique objectif: vaincre ce maudit Covid.

     

     

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc