×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Déficit

Par L'Economiste| Edition N°:2137 Le 25/10/2005 | Partager

Au Maroc, il y a une profonde méprise sur l’importance du lobbying, ou du moins une confusion entre lobbying et corporatisme. Sur certains dossiers, il faut se rendre à l’évidence: nous accumulons les ratages. Un dossier du calibre du Sahara ou de l’émigration, c’est du travail de longue haleine où les relais diplomatiques doivent être mis à contribution continuellement, à l’ONU, à Bruxelles, à l’hémicycle de Strasbourg…Et souvent, lorsqu’il faut plaider efficacement une cause, il faut le faire dans des délais convenables auprès des instances exécutives et législatives. Ce qui nous fait défaut souvent, c’est le manque d’anticipation. Prenons le cas des clandestins par exemple. Voilà une affaire qui a mis à rude épreuve l’image du Maroc. Après les assauts du 4 et 5 octobre sur Sebta et Melilia et le drame qui s’en est suivi, les autorités marocaines essayent jusqu’à aujourd’hui de rectifier le tir. En somme, des réactions bienvenues de communication en temps de crise, mais peut-être aussi tardives pour redorer le blason. Que le pays n’en soit pas l’unique responsable sur le papier n’y changera pas grand-chose. Ceux qui veulent faire porter le chapeau à Rabat ne manquent pas. Et pourtant, la résolution de la question ne relève pas de la quadrature du cercle. L’Espagne, gardien des frontières sud de l’Europe et le Maroc poursuivent les mêmes objectifs, peut-être pas pour les mêmes raisons, et sans doute pas avec les mêmes moyens. Mais cela, il fallait l’expliquer là-bas, un peu plus tôt, avec plus de vigueur et sans avoir toutes les ONG humanitaires et de droits de l’homme sur le dos. Un déficit de lobbying un peu trop cher payé. Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc