×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Cynisme

Par L'Economiste| Edition N°:1479 Le 19/03/2003 | Partager

La guerre aura lieu, ainsi en ont donc décidé les USA. Cette guerre annonce le commencement d'une nouvelle ère de conquêtes. Nombreux étaient ceux qui pensaient que le XXIe siècle allait être le siècle du progrès généralisé pour l'humanité. Il faudra désormais déchanter. Les Etats-Unis, la plus grande puissance militaire économique, n'ont aucun projet de société à proposer; ils ont choisi de s'inscrire dans une logique de force pure et simple.Pour eux, la politique internationale demeure dominée par les rapports de force et de conquêtes. Et dans cette logique de force, les USA ne se préoccupent pas des conséquences de leur action sur le reste de l'humanité, qui va en subir les effets les plus néfastes.Dans leur raisonnement de superpuissance, ils ont entrepris la conquête de l'Afghanistan, ainsi, ils ont mis la main sur la richesse de l'Asie centrale (pétrole, gaz et uranium). La guerre contre l'Irak est le commencement d'un processus pour contrôler directement le pétrole dans toute la région du Golfe. Se faisant, les Etats-Unis vont maîtriser la richesse et la puissance pour le siècle à venir face à l'Europe, concurrent actuel, et à l'Asie (la Chine), concurrent futur.Dans cette logique de domination et de puissance, les USA ne tiennent pas compte des réactions en retour que leur action va susciter. Sans être futurologue, on peut dire qu'ils sont en train de rassembler les ingrédients nécessaires pour une nouvelle flambée de violences et de terrorisme.Ils n'en ont cure, dans la mesure où ils sont convaincus que cette violence en définitive ne constituera pas une menace principale pour eux.Ils ont donc délibérément choisi d'entraîner l'humanité entière dans un cycle de désordre et de perturbation.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc