×
Accélérateur
Accélérateur Par Mohamed CHAOUI
Le 03/02/2023

Depuis deux jours, les responsables de certains pays européens ont les yeux rivés sur Rabat où s’est tenue la 12e réunion de haut niveau entre le Maroc et l’... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
Edition N° 6379 | Le 31/10/2022
Le Conseil de sécurité a décidé de proroger jusqu’au 31 octobre 2023 le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara marocain (MINURSO).  La résolution 2654 (2022) a été adoptée par 13 voix pour et 2 abstentions, celles de la Fédération de Russie et du Kenya. Les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies ont décidé de prolonger le...
Edition N° 6379 | Le 31/10/2022
Il s’agit d’un véritable tournant dans la politique de logement. Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, a affirmé que l’aide de l’État pour le soutien prévue dans le projet de la loi de finances (PLF) de l’année 2023 vise à dynamiser le secteur immobilier (voir L’Economiste du 28 octobre 2022). Les mises en chantier des...
Edition N° 6377 | Le 27/10/2022
Suite à la décision de l’actuel pré­sident colombien de reprendre ses rela­tions avec la république fantoche de la RASD, le Sénat colombien a adopté le 26 octobre une déclaration reje­tant la décision du président Gustavo Petro. 62 sénateurs sur 108 exhortent «le gouvernement du président [...] à procéder à une révision de la décision adoptée». Pour rappel, avant cette déci­sion, Bogota avait...
Edition N° 6377 | Le 27/10/2022
Dans un marché des services aux entreprises qui devient de plus en plus compétitif, le mastodonte Deloitte est confiant. Forte de ses 60 milliards de dollars de chiffre d'affaires au niveau mondial, la firme spécialisée dans l’audit et la finance a décidé de faire de son siège marocain un des centres de la francophonie. Gianmarco Monsellato, président de Deloitte France et Afrique francophone...
Edition N° 6377 | Le 27/10/2022
Le président France et Afrique francophone de Deloitte, Gianmarco Monsellato (Ph. Fadwa Al Nasser) Lors de son entretien avec L’Economiste, Gianmarco Monsellato, président France et Afrique francophone de Deloitte, s’est livré à une analyse de la conjoncture et des grandes orientations économiques mondiales. Du Covid-19 au réchauffement climatique en passant par le protectionnisme et la...
Edition N° 6375 | Le 25/10/2022
La maintenance des navires russes sera désormais réalisée dans le port de Casablanca au lieu du port de Las Palmas (îles Canaries, Espagne). C’est ce qu’a annoncé le chef du bureau de représentation de l’Agence fédérale pour la pêche au Maroc, Mikhail Tarasov, cité par l’agence de presse officielle russe TASS. «Les réparations du groupe de navires de pêche russes opérant dans l’Atlantique Centre-...
Edition N° 6375 | Le 25/10/2022
L’essoufflement de l’économie nationale, déjà meurtrie par la crise du Covid-19 et dont l’équilibre est sérieusement menacé par la crise ukrainienne, a été confirmé par le Fonds monétaire international. Selon l’institution financière, dans son dernier rapport publié le 23 octobre sur la conjoncture mondiale, le Maroc devrait boucler l’année avec une croissance du produit intérieur brut à 0,8%,...
Edition N° 6371 | Le 19/10/2022
Le port de Casablanca verra accoster dans 35 jours la première livraison issue de Chine. Le management prépare une réorganisation des process afin de s’adapter aux nouveaux déchargements (Ph. L’Economiste) Bonne nouvelle pour le port de Casablanca. Le gouvernement chinois a annoncé hier le lancement de la toute première ligne de trans­port multimodal rail-mer Chine-Eu­rope-Afrique. Le...
Edition N° 6371 | Le 19/10/2022
L’un des axes majeurs de la réforme du Conseil de la concurrence est l’indépendance, selon Ahmed Rahhou. Il s’agit pour lui de renforcer le contradictoire tout en écartant le gouvernement des délibérations (Ph. L’Economiste). Encore prisonnière du circuit législatif, la réforme globale de la concurrence (loi sur le Conseil et celle sur la liberté des prix) demeure attendue. Condition sine...
Edition N° 6371 | Le 19/10/2022
Depuis l’indépendance, le Maroc a fait le choix d’une économie de marché. Liberté d’entreprendre et propriété privée ont été des orientations politiques fondamentales. Néanmoins, cela n’a pas empêché l’Etat de fixer des prix pour des produits définis ni de mettre en place des monopoles légaux…Une situation qui a eu tendance à changer vers plus de flexibilité juridique et de libéralisation lors...