×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Compétition

Par L'Economiste| Edition N°:1874 Le 13/10/2004 | Partager

Le coup d'accélérateur des projets d'infrastructure dans le nord du pays -Tanger-Med étant la locomotive de ce vaste programme- va probablement redistribuer les cartes entre les pôles économiques. La région du centre, notamment son chef de file Casablanca, a tout à redouter de l'émergence d'une concurrence qui bénéficiera d'une infrastructure moderne, en plus de l'effet de nouveauté. Ce qui est sûr, c'est que dans la course à l'attractivité des investissements, la polarisation actuelle sur Casablanca ne sera plus la même après la réalisation de Tanger-Med. A lui seul, ce port, et tout ce qui gravitera autour, constitue un formidable aimant pour la localisation d'entreprises dans la région. Tant mieux si cela pousse les autres villes et régions à sortir de leur léthargie et apprendre à se vendre.Casablanca, qui semble dormir sur ses lauriers, est la plus menacée par l'émergence de la concurrence du nord, à commencer par le port qui pourrait perdre une part de son trafic. La métropole gardera néanmoins son atout de principal centre de gravité financier du pays. Si cet élément est important, il n'est pas décisif pour préserver la position de la ville. Casablanca est condamnée à trouver de nouveaux arguments pour convaincre les investisseurs de continuer à lui faire confiance. Ce sera finalement l'effet collatéral de Tanger-Med. Ce projet devrait injecter plus d'émulation et de concurrence entre les régions que n'importe quel texte de loi. Les élus locaux savent à quoi s'en tenir. Tanger-Med apparaît par ailleurs comme un moteur de régulation de l'aménagement du territoire. Mieux que la charte ou les conclusions d'experts dans d'innombrables colloques.Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc