×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Avantages

Par L'Economiste| Edition N°:1260 Le 02/05/2002 | Partager

En l'espace de quelques semaines, la position internationale du Maroc s'est considérablement améliorée. Cette amélioration est essentiellement due à la manière judicieuse dont des facteurs internes et externes ont été combinés.SM Mohammed VI portait le badge de la grande manifestation de Rabat en recevant Colin Powell. Il s'agissait par ce geste symbolique de montrer que la Monarchie au Maroc se considère en phase avec sa propre population et que pour elle, c'est à ce niveau que se situe sa légitimité. Ce premier élément est important. S'y ajoute la masse de la manifestation de soutien aux Palestiniens, le 7 avril. De plus, hier dans les manifestations du 1er mai, la présence des symboles palestiniens a été très forte. Dans cette même veine, il convient de compter aussi le fait que le Maroc est en train d'organiser ses élections générales. Tous ces éléments contribuent à donner au régime marocain une assise et une légitimité incontestable.C'est un élément important à utiliser, et qui est en train d'être utilisé sur la scène internationale. C'est un argument auquel les Occidentaux sont sensibles. Le voyage aux Etat-Unis fait partie de la mise en oeuvre et de l'exploitation de ces éléments favorables pour négocier au mieux les intérêts du Maroc et défendre la cause palestinienne. Ce qui est nouveau dans l'attitude marocaine, c'est que désormais les pouvoirs publics adoptent un ton plus ferme et qu'ils sont plus sûrs d'eux du fait de leurs assises internes. Les Etats-Unis sont une société démocratique, ils comprennent donc ce genre de situation.L'évolution favorable qui se dessine quant au dossier du Sahara n'est que l'un des volets sur lesquels il faudra encore mettre en avant nos avantages. Ils ne sont certes pas très grands, mais dans le contexte actuel, ces avantages ont toute leur importance. Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc