×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Textile: Les Chinois veulent délocaliser aux USA

Par L'Economiste | Edition N°:2145 Le 07/11/2005 | Partager

. Ils comptent également s’installer en AsieFace à la menace de nouveaux quotas aux Etats-Unis, le secteur textile chinois envisage de délocaliser une partie de sa production à l’étranger pour contourner les barrières commerciales. Responsables américains et chinois ont conclu mardi 1er novembre un accord pour limiter l’importation de chaussettes chinoises aux Etats-Unis, mais n’ont pas réussi à s’entendre sur d’autres catégories de vêtements, à l’occasion d’une nouvelle séance de négociations à Washington. Mercredi 2 novembre, la Commission américaine pour la mise en œuvre des accords sur le textile (CITA), qui a déjà donné son feu vert pour l’instauration de mesures temporaires de sauvegarde sur une dizaine de catégories de vêtements et textiles importés de Chine, a indiqué qu’elle reportait au 8 novembre sa décision sur quatre autres catégories: chemisiers, jupes, pyjamas et maillots de bain en coton et fibres synthétiques. Ces mesures restrictives sont loin de tromper l’ingéniosité des professionnels chinois. Ils ambitionnent désormais de délocaliser leurs manufactures hors du bercail tout en préservant leurs avantages concurrentiels. Des ténors de l’industrie textile chinoise prétendent même pouvoir s’aventurer sur le territoire américain en y implantant des unités de fabrication. C’est le cas du grand bonnetier Langsha. D’autres comme le fabricant de tricots Shenzhou International Group Holdings, qui compte rester tout près au Cambodge où il pourrait profiter de l’absence des quotas et de la similitude des conditions de production pour exporter en Europe et aux Etats-Unis.Les industriels américains réclament un accord limitant la hausse des importations chinoises à 7,5% sur de nombreuses catégories de produits jusqu’en 2008. La Chine souhaite pour sa part une réduction du nombre de catégories soumises à des quotas et une levée des limitations fin 2007, comme cela est prévu en Europe. Alors que l’Union européenne et la Chine ont réussi à trouver un terrain d’entente sur les quotas en septembre, Pékin et Washington n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord.Certains responsables du secteur textile chinois accusent désormais les investisseurs américains d’être responsables en partie de l’explosion des exportations textiles. Les dernières statistiques montrent que des industriels américains ont investi des millions de dollars en Chine, la majorité de leurs produits étant vendus à l’étranger.


Une ouvrière chinoise meurt d’épuisement

Une ouvrière chinoise de trente ans est morte d’épuisement après avoir travaillé vingt-quatre heures d’affilée dans une usine du sud de la Chine. He Chumei est tombée dans le coma vendredi dernier et n’a pu être sauvée. Les ouvriers de la Guangzhou Huaxin Handicraft Factory avaient reçu l’ordre de faire de longues heures supplémentaires afin de satisfaire de nouvelles commandes. Dans un autre drame soulignant les conditions souvent déplorables des ouvriers en Chine, six employés ont trouvé la mort dans l’incendie d’une entreprise qui opérait illégalement. L’incendie s’est produit mercredi 2 octobre dans une usine de chaussures de Wenzhou, ville qui abrite une multitude d’usines et d’ateliers dont les produits en tout genre sont en partie exportés aux quatre coins du monde. Des matériaux combustibles et une mauvaise ventilation seraient à l’origine de ce sinistre.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc