×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Safi: Un quai à conteneurs vivement encouragé

Par L'Economiste | Edition N°:2220 Le 23/02/2006 | Partager

. L’Odep favorable à des tarifs préférentiels au profit des opérateurs. 5 provinces concernées par le projet Le transport maritime fait l’objet d’une journée d’information organisée par le CRI (Centre régional des investissements) Doukkala-Abda, l’Odep (Office d’exploitation des ports) et la CCIS (Chambre de commerce et d’industrie), à Safi, ce jeudi 23 février. L’objectif est d’établir un cadre de développement des activités liées au commerce extérieur au niveau du port de la ville. «Et ce, afin de répondre aux besoins des exportateurs des produits industriels, agroalimentaires et artisanaux», explique Mohammed Lemrabet, directeur du CRI. Le thème de la rencontre, «Le challenge de transport des conteneurs au niveau du port de Safi», est significatif quant aux intérêts des opérateurs de la région. Sont donc conviés les entreprises exportatrices, les armateurs et les administrations concernées au niveau des provinces faisant le pourtour de Safi. Les professionnels dans le domaine sont attendus d’El Jadida, de Marrakech, d’El Haouz, de Kalaat Sraghna, de Chichaoua et d’Essaouira. La rencontre permettra d’examiner les différentes mesures nécessaires à la mise en place d’une ligne maritime. Le CRI a travaillé en amont pour sensibiliser les différentes chambres des provinces pour inciter les exportateurs à utiliser le port de Safi comme point d’embarquement et de débarquement des marchandises, est-il déclaré. A l’évidence, les navires n’accosteront pas sans clientèle. «C’est pourquoi, il faut d’abord commencer par faire rencontrer les exportateurs avec les armateurs», ajoute Lemrabet. Des contacts ont été établis avec des transporteurs nationaux et internationaux comme la Comanav, IMTC (International maritime de transport des conteneurs) ou Maersk. D’autre part, l’intervention du président de l’association des agents maritimes est prévue. Des explications seront de plus fournies par des intervenants du CMPE (Centre marocain pour la promotion des exportations) et de l’Asmex (Association marocaine des exportateurs) De leur côté, les responsables de l’Odep sont favorables à l’adoption d’une grille de tarifs avantageux au profit des clients du port. Ce dernier est équipé en outils de manutention qui permettent parfaitement de traiter le trafic des conteneurs. «Surtout avec la récente arrivée de deux grues de fortes capacités», indique Khalid Mansour, directeur de l’Odep-Safi. A noter que ces grues avaient occasionné des investissements de l’ordre de 70 millions de DH. En plus de ses équipements, la position du port le rend compétitif en matière de coûts et de délais pour les opérateurs des provinces de la région. Reste à savoir si ces moyens logistiques et avantages réussiront à convaincre exportateurs et armateurs! De notre correspondant,Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc