×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:154 Le 17/11/1994 | Partager

    Les ministres doivent travailler

    "La mission constitutionnelle (des membres du gouvernement) se poursuit", indique le communiqué publié à l'issu du Conseil des Ministres du 14 novembre. En clair, le travail doit continuer, sans état d'âme et sans rupture de charge, en dépit du remue-ménage occasionné par la laborieuse préparation de la prochaine équipe gouvernementale. Les partis pressentis pour y participer ont désigné sous le nom de "gouvernement de transition" l'équipe qu'ils tentent de constituer. En l'absence de précision sur le contenu de cette "transition", les interprétations vont bon train, y compris parmi les membres des partis de la Koutla.

    . Experts-comptables: Grand émoi

    La communauté des comptables, qui n'aime toujours pas être appelée ainsi et préfère l'expression expert-comptable, est en émoi: sur les 291 candidatures présentées, la commission chargée des dossiers d'inscription sur les listes des experts-comptables n'a retenu que 136 personnes. La profession trouve que la sélection a été trop sévère, mais ni l'AMDEC ni la Compagnie ne se sont prononcées. Pour sa part la commission s'attendait à avoir davantage de candidatures. Il existe trois recours en cas de refus d'inscription: 1) devant la commission elle-même mais dans un délai de 15 jours; 2) devant le futur Ordre des Experts-Comptables; et 3) devant le tribunal administratif.

    . Le "roi de l'évasion" à Tanger

    Le "roi de l'évasion", François Besse, ancien lieutenant du criminel Jacques Mesrine, a été incarcéré à Tanger sous haute surveillance policière. Les mesures de sécurité mises en place ont été renforcées par l'intervention d'une brigade de commandos spéciaux venue de Rabat. François Besse est sous le coup en France d'une demi-douzaine de mandats d'arrêt. Une demande d'extradition est sur le point d'être transmise aux autorités marocaines. Lors de son arrestation, le 3 octobre dernier, François Besse était en possession d'un passeport espagnol volé, délivré à Sebta, où il se rendait fréquemment. Il séjournait dans le Nord du Maroc depuis plusieurs semaines, tour à tour à Marinasmir dans une villa où ont été découverts deux revolvers ainsi qu'une importante somme d'argent en devises, à l'hôtel Solazur de Tanger et dans une villa du quartier résidentiel de Tanger à Malabata.

    . UMA : L'Egypte veut entrer

    Pays du Machrek par excellence, l'Egypte a surpris par sa demande d'adhésion à l'UMA. Dégagée par la paix de la solidarité avec les pays arabes du Moyen-Orient, elle se découvre une nouvelle vocation vers le Maghreb. Elle veut rejoindre ce flanc sud de la Méditerranée auquel l'UE réserverait un traitement économique et politique de faveur. Cette initiative égyptienne surprend d'autant plus que l'UMA piétine, depuis que des visas ont été imposés aux Algériens par le Maroc, et que l'Algérie a fermé sa frontière avec le Maroc.

    . Le référendum est de nouveau reporté

    Une fois de plus, le référendum portant sur la région du Sahara marocain est reporté à une date ultérieure non encore déterminée. Le motif de ce report, présenté par M. Boutros Boutros-Ghali, tient au nombre considérable de demandes reçues à la dernière minute concernant principalement le processus d'identification de la population sahraouie, processus nécessitant encore de nombreux mois.

    . L'OMC attend les USA

    C'est le Congrès sortant qui devrait ratifier pour les Etats-Unis les accords créant l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), censée entrer en fonction en janvier prochain. Suite au raz-de-marée républicain au législatives américaines, le directeur général du Gatt a exprimé sa crainte de voir la signature de l'Uruguay Round retardée ou compromise. M. Robert Dole, leader républicain du Sénat, a pourtant assuré qu'il était "prédisposé" à voter en faveur des accords du Gatt.

    Primes d'assurances

    L'analyse de Me Benmakhlouf, avocat et membre du barreau de Fès, concernant les tarifs et le problème de l'équilibre des compagnies d'assurances, publié dans L'Economiste du 10 novembre 1994, s'est trouvée amputée de plusieurs paragraphes. Ceci a rendu la lecture difficile et le propos de Me Benmakhlouf en a été affecté.

    Aussi; L'Economiste reprendra-t-il la publication de cette étude dans son numéro du 24 novembre 1994. Nous prions nos lecteurs et Me Benmakhlouf de bien vouloir excuser cette erreur de manipulation informatique.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc