×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Rabat: La CCIS s’attaque à l’informel

Par L'Economiste | Edition N°:2686 Le 04/01/2008 | Partager

. Une structure pour accompagner les commerçants dans la tenue de leur comptabilité. Une opération qui cible 300 adhérentsTenir régulièrement sa comptabilité constitue un pas décisif pour quitter le monde de l’informel. C’est dans cet esprit que s’inscrit la mission du Centre de gestion de comptabilité agréé (CGCA) mis en place par la Chambre de commerce, de l’industrie et de services de Rabat. D’autres centres de ce genre ont été créés dans différentes villes du pays, après celui de Casablanca. Signalons que le CGCA s’adresse particulièrement aux personnes physiques exerçant une activité commerciale, industrielle ou de services assujettie à l’impôt général sur le revenu selon le régime du bénéfice forfaitaire ou celui du résultat net simplifié. Outre la tenue de la comptabilité, le centre de Rabat se charge également d’établir pour le compte de ses clients les déclarations fiscales et sociales, en l’occurrence celles concernant la TVA, la CNSS et l’IR. La certification annuelle de la sincérité des documents comptables est également au programme. Cette opération cible quelque 300 adhérents, contre 116 en 2005, année de la création du centre. Aujourd’hui, 370 dossiers sont traités du fait que certains adhérents mènent plusieurs activités à la fois. Selon les statistiques disponibles, le nombre total des commerçants est estimé à plus de 35.000. La part du lion est accaparée par les personnes physiques avec plus de 80%. La majorité de cette population est concentrée à Rabat avec un contingent de plus de 22.000 personnes. Le commerce de détail occupe la première place avec plus de 60% des activités. «Pour bénéficier des prestations du centre, l’adhérent doit payer une commission comprise entre 600 et 2.000 DH/an, selon l’importance de l’activité de chacun», précise Brahim Imid, responsable CGCA. Ce dernier précise que son organisme ne concurrence nullement les services des experts-comptables et autres fiduciaires. «La population cible des CGCA est composée des personnes physiques réalisant un chiffre d’affaires annuel ne dépassant pas 2 millions de DH», explique-t-il. Pour le responsable du CGCA de Rabat, ce système présente plusieurs avantages et contribue à la structuration des activités concernées. A noter également que des séances d’initiation et de vulgarisation en comptabilité sont régulièrement organisées par le centre au profit des ses clients. Ainsi, les adhérents peuvent tenir une comptabilité régulière et être à jour dans leurs déclarations fiscales et sociales. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc