×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

PME-PMI: La Fédération dresse le bilan

Par L'Economiste | Edition N°:1811 Le 14/07/2004 | Partager

. Une politique de renforcement des réseaux de partenariat tant sur le plan national qu’à l’étranger. Recrutements, vulgarisation des procédures fiscales… les objectifs de 2005Un an après son élection, le bureau de la Fédération de la PME aura tenu ses promesses et honoré ses engagements. C’est du moins ce qui ressort de l’AGO de la Fédération tenue le 12 juillet à Casablanca. Le bilan de l’exercice passé a été jugé positif après présentation du rapport moral couvrant l’année 2003. «Nous n’avons pas de rapport financier puisque nous relevons de la CGEM», a tenu d’emblée à préciser Hammad Kassal, président de la Fédération. Toutefois, le président a dressé un rapport détaillé sur le budget et les dépenses consenties de la Fédération durant l’exercice précédent. Globalement, les ressources restent très limitées eu égard aux réalisations. Au total, ce sont 33 sièges qui ont été représentés lors de l’AGO. Ainsi, après formation du quorum, soit le cinquième du nombre total des adhérents, le président a déclaré la séance ouverte. En termes d’actions, l’une des premières réalisations aura été la signature d’un contrat avec le PAAP (programme d’appui aux associations professionnelles). Cette convention, à l’actif de l’ancien bureau, a permis de renforcer l’association sur le plan institutionnel et de la communication. Par ailleurs, la Fédération a tissé un certain nombre de réseaux de partenariat. A l’actif du nouveau bureau également, l’élaboration d’un plan d’action. Celui-ci a pour mission de faciliter l’acte d’entreprendre auprès de jeunes dirigeants (accès à l’information, ressources, débouchés…). Ce qui devra accompagner l’amélioration de la représentativité de la Fédération tant au Maroc qu’à l’étranger. Autres projets en cours, l’élaboration d’un portail Internet. «D’ici fin juillet, le portail de la Fédération, une banque de données pour les TPE, PME et PMI, sera opérationnel», a promis Kassal. S’y ajoute une revue trimestrielle «la Voix de la PME», traitant de la fiscalité, la finance, le droit d’entreprise ou encore l’expertise comptable. «Le premier numéro sera publié en septembre prochain, juste avant les Assises de la PME», a précisé le président de la Fédération.Outre le volet communication, des actions ont été menées pour l’ouverture sur l’environnement de la PME, est-il ajouté. Sur le plan régional, des actions ont été entreprises avec des CRI pour une meilleure implantation. Parallèlement, rappelle Kassal, une convention a été signée avec l’Agence pour le développement des provinces du nord. Objectif: accompagner les jeunes promoteurs et porteurs de projet et leur faciliter les démarches de création de PME auprès de l’administration et autres organismes financiers. Dans la même lignée, vient la promotion de la formation technique spécialisée, à travers la création de centres dédiés. Le rapport moral a également fait état d’un certain nombre de conventions de partenariat avec des organisations similaires à l’étranger telles que la CGPME (France) et Federlazio (Fédération des PME italiennes de la région de Lazio). L’objectif est de fédérer un transfert de savoir-faire et développer la coopération à travers des partenariats et autres délocalisations de PME étrangères. Il s’agit d’une aubaine pour la PME française qui souffre des 35 heures, ou encore celle italienne qui souffre de la concurrence chinoise. Pour Hammad Kassal, le marché italien de la chaussure cherche des délocalisations au Maroc pour bénéficier de l’ALE avec les USA et y écouler sa marchandise.Autre fait marquant de l’exercice passé de la Fédération des PME-PMI, une nette augmentation du nombre d’adhérents. Ces derniers, qui étaient au nombre de 118 en juillet 2003, sont passés à 148. Ce qui en fait l’une des plus importantes associations de la CGEM en termes de recrutements en 2004, ajoute Kassal. Quant aux prévisions, la Fédération compte poursuivre cette tendance à la hausse pour les recrutements en 2005 et optimiser l’implantation régionale par la création de cellules dédiées au sein de chaque région. Au programme également, l’incitation à la consommation de produits made in Maroc. Une campagne de sensibilisation sera lancée dans les mois à venir. Des efforts seront également entrepris pour démystifier les relations banques/PME et dépassionner les débats via une charte éthique.Parmi ses objectifs prioritaires, la Fédération compte «réhabiliter le rôle de l’Etat avec plus de visibilité pour la PME dans une économie globalisée caractérisée par l’ouverture tous azimuts».


Des packages de services

Outre les actions entreprises pour une meilleure représentativité, la fédération est en train de finaliser des conventions de partenariat pour offrir des packages intégrés de services à ses membres. Il s’agit de rapprochements auprès de prestataires de services tels que dans la messagerie avec Fedex, dont les remises peuvent aller jusqu’à 40%. Un partenariat est en cours avec La Marocaine-Vie pour un conseil personnalisé et un suivi à long terme en assurances. «Des moyens que la PME ne peut s’offrir compte tenu de sa taille», explique un assureur. Ainsi, une cellule spécialisée dédiée à la PME sera abritée par la compagnie d’assurances partenaire. Autre convention à conclure, celle en cours avec Maroc Connect. Ce partenariat permettra d’offrir des services (PC, connexions Internet, gratuités, remises…) ainsi que des solutions sur mesure à des tarifs intéressants. Un package de connexion accompagné de développement de sites Web à des prix compétitifs est également envisagé. Des pourparlers et un accord sont en cours avec le groupe Accor pour fournir des tickets-restaurant aux PME-PMI ainsi que des restaurants mobiles labellisés Accor. «L’intérêt est d’améliorer les services offerts aux membres avec un bon rapport qualité/prix, un suivi et la pérennisation des actions», selon Kassal.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc