×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Pêche : De nouvelles mesures pour la reconstitution des stocks

    Par L'Economiste | Edition N°:1686 Le 19/01/2004 | Partager

    . Sauvegarde du merlu et de la soleLa Commission européenne vient de présenter deux propositions relatives à des mesures destinées à favoriser la reconstitution des stocks de sole en Manche occidentale et dans le golfe de Gascogne, ainsi que des stocks de merlu austral et de langoustine en mer Cantabrique et dans les eaux occidentales de la péninsule Ibérique. Ces propositions sont en conformité avec la nouvelle approche adoptée en 2002 dans le cadre de la réforme de la pêche, qui marque l'abandon des mesures à court terme en faveur de stratégies pluriannuelles afin de favoriser la reconstitution des stocks de poissons et les maintenir dans les limites de sécurité biologique. Un plan similaire avait déjà été adopté lors du Conseil de décembre 2003 et un accord politique avait été conclu sur un second plan pour le merlu du Nord. Par ailleurs, le Conseil a mis l'accent sur la nécessité d'adopter cette année les plans proposés pour la sole, le merlu austral et la langoustine. Ces propositions obéissent à une stratégie dont l'objectif est de ramener les stocks en question à leurs niveaux de sécurité biologique sur une période de cinq à dix ans. Les moyens prévus sont multiples: réduction des possibilités de pêche, limitation de l'effort de pêche et introduction des mesures de contrôle spécifiques. Toutefois, des propositions complémentaires seront présentées en vue d'incorporer dans les plans de reconstitution existants les stocks en danger d'effondrement. Il s'agit notamment du cabillaud et de la plie en mer Celtique, du merlan en mer d'Irlande ainsi que de la plie en mer du Nord. Pour préparer ces propositions, il est prévu d'engager une consultation avec les conseils consultatifs régionaux lors de prochaines réunions. Synthèse L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc