×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Parc GSM: La croissance se tasse

Par L'Economiste | Edition N°:1624 Le 16/10/2003 | Partager

. Le prépayé a toujours la cote. Le postpayé se stabilise autour de 4,5% du parc globalLe secteur des télécoms, qui contribue pour 4,7% au PIB, poursuit sa croissance. Le parc du mobile au Maroc a franchi la barre des six millions et demi de cartes actives de norme GSM. A fin mai 2003, ce sont exactement 6.509.976 cartes de téléphonie mobile qui circulaient dont 4.814.744 pour Maroc Telecom et 1.695.232 pour Méditelecom. Niveaux qui correspondent respectivement à 74 et 26% de parts de marché. Pour les cinq premiers mois de l'année, ce sont là les seuls chiffres disponibles auprès de l'ANRT (agence nationale de réglementation des télécommunications). Les derniers remontent à mars. Le prépayé se taille évidemment la part du lion chez les deux opérateurs. Il constitue globalement 95,27% du parc. La croissance nette de ce parc(1) au premier trimestre 2003 continue dans la tendance baissière qui a caractérisé l'année 2002, mais à un rythme moins rapide, selon l'ANRT. Elle se situait fin 2003 à 3,13% contre 7,71% au premier trimestre 2002. Et c'est Méditelecom qui a enregistré le meilleur taux de croissance trimestrielle avec 4,81% contre 2,55% pour Maroc Telecom. La part du postpayé dans le parc total se stabilise autour de 4,5% (4,72% au premier trimestre 2003, contre 4,57% à la fin de l'année 2002), malgré une tendance à la hausse depuis le début de l'année dernière. Toujours selon l'ANRT, le marché du postpayé comptait à fin mars 303.457 clients détenteurs d'abonnement classique ou de forfait, soit un taux de pénétration de 1,02%. Sur ce segment, les deux opérateurs enregistrent une croissance importante: 6,46% pour Maroc Telecom et 7,05% pour Méditelecom. A la fin du premier trimestre 2003, Maroc Telecom occupait le marché du postpayé à hauteur de 59,6%, contre 40,4% pour son concurrent. Globalement, le rythme de croissance nette du parc GSM accuse une baisse non négligeable par rapport à la tendance observée sur la même période des années 2001 et 2002. Il se situe à 3,3% au terme du premier trimestre 2003, après avoir atteint 4,36% au quatrième trimestre 2002. Le mois de février 2003 a cependant constitué une période de forte croissance pour les deux opérateurs, souligne le régulateur, puisque la croissance nette totale s'est élevée durant ce mois à 1,86% contre seulement 0,72 et 0,75% respectivement en janvier et mars. Au total, le taux de pénétration affiché à fin mars était de l'ordre de 21,6%. A.E.(1) Le parc total net regroupe l'ensemble des clients postpayé détenteurs d'une carte SIM (classique et forfaits) ou une carte prépayée. Il s'obtient par l'addition des nouveaux clients et la soustraction des résiliations.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc