×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Objectifs du Millénaire
    Mobilisation pour être au rendez-vous en 2015

    Par L'Economiste | Edition N°:3382 Le 13/10/2010 | Partager

    . Lancement d’une campagne de sensibilisation . Au menu: Activités culturelles, ateliers de formation, expositions…LE Maroc est bien engagé pour la réalisation des Objectifs du Millénaire de développement (OMD) en 2015, échéance fixée par la communié internationale. Une confirmation rappelée par Khalid Naciri, ministre de la Communication, lors du lancement, lundi dernier, de la campagne de sensibilisation sur les OMD. Une action initiée par les Nations Unies au Maroc en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et celui de la Communication. «Le but de cette campagne, baptisée 8 pour 8, est d’impliquer et mobiliser davantage les différents acteurs de la société pour permettre d’atteindre les OMD dans les délais», précise Bruno Pouezat, Coordinateur résident des Nations Unies au Maroc. Avant d’ajouter que cette expérience pourra servir comme un exemple pour les autres pays de la région. Cette campagne vient à la suite du Sommet du millénaire qui a eu lieu, en septembre dernier, à New York. A l’issue de cette rencontre, un programme d’action a été adopté pour activer la cadence en vue d’atteindre les huit OMD. Aujourd’hui, le bilan en matière de développement humain est encore loin des objectifs, raison pour laquelle il faut redoubler les efforts pour être au rendez-vous. Il faut noter que cette campagne de sensibilisation prendra fin en 2015. L’objectif fixé pour la première édition (2010-2011) est axé sur l’information et la sensibilisation sur les OMD en vue d’assurer une mobilisation sociale. «Elle s’adressera aux décideurs institutionnels et privés, à la société civile et au grand public», précise un communiqué des Nations Unies au Maroc. Pour ce faire, plusieurs actions sont programmées. Il s’agit notamment de la première édition du festival du court-métrage de Rabat (Top 8) prévu en octobre prochain. «Cette manifestation sera consacrée aux meilleures reportages réalisés autour des OMD au Maroc», explique Leila Barakat, présidente du Groupe communication des Nations Unies au Maroc. Au menu également, la première édition du Forum du secteur privé «Pour des Marchés intégrants» sur la santé et la nutrition prévu en mai 2011. Les huit Objectifs du millénaire, rappelons le, ont été adoptés en 2000 par 189 Etats membres de l’ONU qui ont convenu de les atteindre à l’horizon de 2015. Ils visent notamment à réduire l’extrême pauvreté et la faim, assurer l’éducation primaire et améliorer la santé maternelle et celle de l’enfant. «En général, garantir l’épanouissement et une vie digne à l’ensemble de la population», résume Latifa Akharbach, Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères. Pour cette dernière, la réalisation des OMD nécessite une solidarité sur le plan national et international entre les pays. Sur ce volet, elle évoque le désengagement de certains gouvernements pour soutenir financièrement ce chantier humanitaire. Comme prétexte, ils avancent les effets de la crise économique. Pour Akharbach, il faut donc compter sur soi-même pour sortir du sous-développement. Sur ce volet, elle met en valeur les réalisations de l’expérience de l’INDH lancée par le Maroc qui est financée à hauteur de 80% par les moyens de l’Etat.


    Bilan à mi-parcours

    POUR le ministre de la Communication, Khalid Naciri, le processus est engagé pour atteindre les Objectifs du Millénaire en 2015 à travers des politiques publiques. Pour certains domaines, les résultats sont encourageants. Il s’agit notamment de la réduction de la pauvreté, l’égalité entre les sexes et l’accès des populations à l’eau potable et l’électricité. Mais beaucoup de travail reste encore à accomplir et concernent les objectifs liés à la santé infantile maternelle.Nour Eddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc