×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Mondial de l'automobile à Paris:

    Par L'Economiste | Edition N°:72 Le 25/03/1993 | Partager

    Le Mondial de l'automobile organisé à Paris du 8 au 18 Octobre avait été marqué par la forte présence des voitures de petite cylindrée. A l'exception des japonaises, interdites de salon, tous les grands constructeurs avaient présenté leurs nouveautés, essayant par ailleurs de prendre en compte les préoccupations écologiques et de circulation urbaine.

    La Twingo avait été la plus en vue chez les petites voitures. Cette petite nouveauté, présentée par Renault, avait volé la vedette aux autres marques concurrentes. Ses caractéristiques répondent au souci de la préservation de l'environnement, en particulier en zone urbaine.

    La Twingo qui sera lancée courant 1993 viendra bousculer ses consoeurs de la petite gamme déjà sur le marché, notamment la Peugeot 106, la Renault Clio, la Citroën AX, la Fiat Panda, la Lancia, la Mini Rover ou encore la Fiat Cinquencento.

    Le créneau des petites voitures, en pleine croissance, représente environ le tiers des immatriculations de voitures neuves en Europe. Ce segment bénéficiera d'une protection durant les sept prochaines années suite à l'accord CEE- Japon négocié l'année dernière. Cet accord organise l'accès au marché européen des petites voitures niponnes jusqu'en 1999, année au terme de laquelle les petites japonaises pourront faire leur entrée sur le marché européen. Celles-ci ont été absentes du Salon parisien à l'instar de plusieurs nouvelles marques de l'Empire du Soleil Levant.

    Les japonaises de la nouvelle vague avaient été interdites de séjour à Paris. Toutefois, la Daihatsu Charade, berline compacte en trois ou cinq portes, l'Appalause Daihatsu, la Subaru Legacy seront bientôt commercialisées.

    En revanche, les Coréens du Sud qui ont décidé d'investir l'industrie automobile s'y sont fait remarquer. Hyunday, premier constructeur naval du monde, s'affirme déjà comme un concurrent potentiel de ses voisins asiatiques. De la voiture de sport HCD-1 à la grande berline Sonata, une gamme très large avait été présentée. Cependant, la Lantra avait été la plus en vue chez les nouveaux conquérants, parce que considérée comme la plus européenne de la gamme.

    Les américaines avaient aussi fait une entrée en force avec les nouveaux modèles de Chrysler, notamment la Voyager, la Viper et la Vision. Quant à Général Motors, elle s'était manifestée par trois modèles, l'Allante, la Cadillac Séville STS, une berline quatre portes et la version coupée l'Eldorado Touring et une version européanisée de la Pontiac. Ces trois, modèles seront mis sur le marché en 1993.

    Les Allemands n'avaient pas manqué le rendez-vous avec de nouvelles voitures plus économiques, réunification oblige. Toutefois des voitures prestigieuses avaient été mises en avant chez les constructeurs germaniques, notamment la Speedster Porsche, la Mercedes 400 E et la Porsche 968.

    Chez les Suédois, la Volvo 400 avait tenté un "come back" avec de nouvelles aptitudes routières liées à la traction. A ses côtés, arrivent la 440, la 460 (avec un coffre plus grand) et la 480 équipées de deux nouveaux moteurs dépollués.

    A.D.N.

    Création d'un nouveau secteur. Le process automobile

    Créé en 1975, Equip'Auto est aujourd'hui le plus grand salon mondial des équipements automobiles. Placé sous l'égide de la FIEV (Fédération des Industries des Equipements) pour Véhicules) et de la FPC (Fédération Française de la Carrosserie, il est organisé par le comité des expositions de Paris.

    Avec la création du secteur Presse, Equip'Auto regroupera 4 salons en une seule manifestation:

    Equip'Auto 1ère monte

    Equip'Auto rechange et accessoires

    Equip'Auto garage

    Equip'Auto process

    Le Process est la mise en oeuvre de tous les moyens de méthodes nécessaires à la conception et à la réalisation d'un produit industriel. Une telle ouverture, au salon Equip'Auto 93 s'impose car la compétitivité mondiale automobile exige dorénavant une synergie d'action entre tous les acteurs de la profession: tout produit aujourd'hui doit répondre aux nouvelles exigences du marché.

    Cinq grands principes doivent désormais être pris en compte:

    Réduction des délais,

    Compétitivité,

    Conception optimisée des produits et des moyens de production,

    Moyens de fabrication flexibles et fiables,

    Obtention de la qualité à tous les niveaux du Process.

    Le partenariat constructeurs/équipementiers, les échanges d'information, la flexibilité, la recherche d'outils performants font partie de la nouvelle politique des constructeurs automobiles et des équipementiers.

    Sur les trois journées du 8éme Congrès Equip'Auto/SIS une journée complète sera consacrée au Process Automobile le lundi 25 octobre 1993.

    M. Strete, secrétaire général Renault, président du C.C.F.A., introduira les travaux. La journée se déroulera ainsi:

    1ère demi-journée: produire en flux continu:

    1er exposé: Les différentes conditions de l'obtention d'un flux continu.

    2ème exposé: La mise en place du Kanban: récit d'une expérience vécue.

    3ème exposé: La manutention automatique des pièces (types de matériels, évolution des prix, rentabilité pratique sur exemples).

    4ème exposé: L'évolution de la robotique (évolution technique, progrès dans la programmation des robots, évolution des prix, évolution des possibilités techniques des robots).

    2ème demi-journée: Programme dans la qualité du Process:

    1er exposé: Introduction du SPC dans une entreprise: récit d'une expérience vécue (les problèmes techniques capacité des machines, les formations, les réactions des différents acteurs).

    2ème exposé: Réflexion sur les tolérances en mécanique et carrosserie.

    3ème exposé: Intégration des moyens de contrôle dans les process.

    4ème exposé: Les nouvelles techniques du contrôle (optique, laser, autres techniques de contrôle).

    Pour tous renseignements, contacter:

    Commissaires généraux:

    Sophie Caillon: Communication

    Michel-Alexandre Morlat: Organisation

    Service de Presse

    Floriane Majault:

    Tél. 49.09.64.09

    Isabel Lebon: Tél. 42.59.73.40

    Rewriting L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc