×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Ménopause: Deux millions de femmes concernées

Par L'Economiste | Edition N°:2136 Le 24/10/2005 | Partager

. Un traitement efficace existe, mais présente des risquesElles sont deux millions de Marocaines à être concernées par la ménopause. Cette étape cruciale qui marque l’arrêt de la fonction de reproduction chez la femme. Les spécialistes le rappelant: la ménopause est accompagnée de plusieurs perturbations physiologiques et psychologiques qui se traduisent généralement par des sueurs excessives et des bouffées de chaleur ainsi que des troubles sexuels et urinaires. La femme ménopausée est confrontée également à des troubles d’humeurs liées à ce chamboulement ressenti dans son organisme. Le danger majeur qui guette les femmes à cet âge est l’ostéoporose, une pathologie liée à la fragilité des os. Sans oublier les risques de complications cardiovasculaires qui augmentent considérablement dans cette période. La ménopause concerne presque le tiers de la vie de la femme, ce qui nécessite un accompagnement médical minutieux et des efforts de sensibilisation considérables. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’action de l’Association marocaine pour l’étude de la ménopause (AMEM) qui célèbre chaque année la journée mondiale dédiée à cette étape de la vie des femmes. L’association a organisé à cet effet ses deux premières rencontres de sensibilisation grand public les 18 et 19 octobre aux complexes culturels Mohammed Zefzaf (Maârif) et Kamal Zebdi (Ben M’Sick). Ces rencontres ont été l’occasion pour faire passer les messages relatifs à la définition exacte de la ménopause (souvent assimilée à une maladie ou à la vieillesse précoce) et le traitement qui lui est compatible. Ce dernier est différent en fonction des particularités physiologiques de la femme ménopausée. Le traitement hormonal substitutif (THS) est la principale solution pour remédier aux effets indésirables de la ménopause. Il consiste à compenser l’insuffisance des sécrétions ovariennes d’estrogène et de progestérone (responsable de la ménopause) à court et à long terme. Le THS existe sous différentes variantes permettant aux gynécologues de l’adapter aux particularités de leurs patientes. Toutefois, la prise des hormones accentue le risque du cancer et des complications cardiovasculaires. Les médecins prescrivent donc le THS sur des durées limitées et avec des doses minimales efficaces pour éviter ses effets secondaires. Ils exigent d’ailleurs de leurs patientes des consultations régulières pour garantir la fiabilité du traitement et leur recommandent une hygiène de vie correcte, qui leur permettra de mener une vie normale.


Etat des lieux

L’AMEM était la première à dresser l’état des lieux de la ménopause au Maroc, à travers la réalisation de deux études dont la dernière remonte à 2001. Cette enquête a été menée auprès de 5.000 femmes âgées de 45 à 60 ans dans trois villes (Casablanca, Safi, El Jadida). L’étude a révélé que 85% des interviewées ont vécu une ménopause «parlante», matérialisée dans la plupart des cas (72%) par des bouffées de chaleur et des sueurs excessives. Les complications physiologiques liées à la ménopause sont accentuées dans le contexte marocain par une panoplie de problèmes sociaux. Six femmes sur dix ont ressenti des changements dans leur train de vie quotidien notamment aux niveaux de leurs relations conjugales et familiales. En dépit des conséquences de la ménopause sur la vie de la femme au Maroc, le recours au traitement médical est encore loin d’être généralisé. Seules 33% des femmes interviewées disent en avoir consulté un thérapeute pour leur ménopause. Uniquement 4%, d’entre elles, affirment avoir recours au traitement hormonal substitutif pendant une moyenne de quatre mois et demi.Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc