×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marché monétaire: La surliquidité persiste

Par L'Economiste | Edition N°:1926 Le 28/12/2004 | Partager

. Stabilité des taux sur un fond de baisse des échanges. BAM remplace les avances à 5 jours par celles de 24 heures à 4,25%La semaine écoulée, qui coïncidait avec le règlement de l’IPO de Maroc Telecom et la fin de la période de la réserve monétaire, a connu une stabilité des taux monétaires, maintenue par la forte constitution de la réserve obligatoire, est-il indiqué auprès de BMCE Capital. Les taux ont ainsi fluctué dans la fourchette 2 et 2,25%. Cette situation devrait perdurer lors de cette semaine, eu égard à l’injection de la paie des fonctionnaires et de la faible levée du Trésor (210 millions, lors de l’adjudication règlement/livraison le 27 décembre) qui sera compensée par les tombées en bons du Trésor (estimées à 352 millions du 23 au 29 décembre). Les analystes de BMCE Capital notent également que Bank Al-Maghrib, lors de son dernier conseil, a décidé de remplacer les avances à 5 jours de la banque centrale par des avances à 24 heures à 4,25% et la suppression des avances aux taux exceptionnels de 8,25 et 10,25%. “Cette décision devrait conforter les banques quant à la gestion de leurs trésoreries”, estiment-ils. “Les opérations traitées sur le compartiment interbancaire sont restées à un niveau modeste compte tenu des situations excédentaires des trésoreries des banques”, expliquent pour leur part les traders de la salle des marchés de la BCP. Le compartiment des Repo’s a pour sa part connu une activité plus intense en raison des niveaux de taux qui y sont pratiqués (inférieurs aux taux interbancaires).Côté taux, c’est le statu quo qui a prévalu pendant la semaine du 16 décembre. L’interbancaire s’est traité à 2,25% au moment où la fourchette de cotation sur le marché secondaire (Repo’s) s’est située entre 2 et 2,10%. Pour ce qui est du marché obligataire, vu le contexte actuel marqué par l’introduction en Bourse de IAM et compte tenu des contraintes de fin d’année, les opérateurs ne se sont pas empressés lors de la dernière adjudication pour soumissionner aux adjudications des bons du Trésor. La demande globale s’est établie à 3,3 milliards de DH dont 70% orientés sur les maturités 10 et 15 ans. L’offre du Trésor s’est, quant à elle, limitée à 965 millions de DH soit un taux de satisfaction de 29%. En parallèle à la stabilité des taux sur la partie longue de la courbe, il convient de signaler la hausse de 4 points de base (pb) enregistrée par la maturité 5 ans qui s’est alignée sur le niveau du marché secondaire. La maturité 52 semaines a pour sa part perdu 2 pb. Le cumul des levées du Trésor depuis le début du mois s’élève à 2 milliards de DH, soit la moitié des besoins annoncés pour décembre.F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc