×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:2424 Le 18/12/2006 | Partager

    . Banques: L’horaire continu toujours à l’étude Les discussions relatives à l’adoption de l’horaire continu dans les banques n’ont pas encore abouti. Les membres du GPBM cherchent toujours le consensus, notamment par rapport à la prime de panier. Aucune échéance n’est encore avancée. Des sources syndicales parlent en revanche du 2 janvier 2007 et d’une prime nette de 400 DH dès mai prochain.. Deux distinctions pour BMCE BankL’agence internationale Moody’s a attribué la note «Investment Grade» à BMCE Bank pour ses dépôts bancaires en dirhams («long and short-term local currency deposit ratings»). BMCE Bank est, ainsi, la première et unique banque au Maroc à obtenir cette distinction. La banque a également obtenu, pour la 3e année consécutive et pour la 5e fois depuis l’année 2000, le prix Bank of the Year in Morocco par «The Banker Magazine» du Groupe Financial Times dans son édition «The Banker Award 2006».. Loisir: VID à Marrakech et SaïdiaLe Groupe Fadesa et le Groupe VID, spécialiste du loisir, ont signé un accord concernant l’exploitation de trois parcs de loisirs et de jeux intégrés dans les complexes résidentiels Mediterrania Saïdia, Palmeraie Mall à Marrakech. Le Groupe VID dont c’est la première opération en dehors de l’Espagne, se chargera donc de la gestion du bowling et du parc de loisirs pour enfants pour une durée de 5 ans . L’OCP spécialise ses sites de productionDésormais, le site de l’Office chérifien des phosphates (OCP) à Safi ne produira plus que des engrais à base de phosphore, laissant au site de Jorf Lasfar la production de fertilisants à base d’ammoniac. L’OCP a, en effet, annoncé une organisation orientée vers la spécialisation des sites. Ainsi, celui de Safi devrait améliorer sa production d’environ 30%. L’unité de Jorf Lasfar pourra, pour sa part, profiter de l’infrastructure du port à même de recevoir les navires de tonnage importants nécessaires à l’approvisionnement en ammoniac. . Composants électroniques: Une entreprise US à Casa La société américaine Minco, spécialisée dans la conception et la fabrication de composants électroniques de haute technologie, a décidé de s’implanter au Maroc en construisant une usine dans la technopole de l’aéroport Mohammed-V. Un projet qui nécessitera 150 millions de DH et permettra la création de plus de 250 emplois directs et indirects.. L’entreprise-orchestreL’université ONA organise demain une conférence autour du thème «l’entreprise-orchestre» et animée par Michel Podolak. Chef d’orchestre international, il conduit depuis 1991 une réflexion sur le rôle du chef d’orchestre et l’animation d’une équipe. La conférence aura lieu à l’auditorium du Twin Center. . Esprit de Fès: Skalli sort de son silenceFaouzi Skalli, ex-directeur du Festival des musiques sacrées de Fès, donne, dans un courrier adressé à L’Economiste, des clarifications sur son départ: «Ne disposant pas de ce qui me paraissait être une autonomie minimale nécessaire pour réaliser dans des conditions favorables les finalités de la Fondation, j’ai donc décidé de renoncer à la direction générale de celle-ci ». Et d’ajouter que «cette autonomie administrative et financière (…) était également refusée à l’échelle même de la seule Direction du Festival et des Rencontres de Fès ». Ce refus, indique-t-il, le mettait dans une «situation régressive» par rapport au cadre dont il avait bénéficié et qui, selon lui, avait «fait la preuve de son efficience». «N’ayant aucun autre choix, je ne pouvais là aussi que refuser cette proposition». Pour ce qui est du salaire, il précise n’avoir reçu de l’Association Fès-Saïss pour l’ensemble de ses activités et de ses frais que la somme forfaitaire de près de 28.500DH/mois, «et ce, depuis 2002 seulement». . Le PJD critique Chabat Le bureau régional du Parti de la justice et du développement (PJD) de Fès a clôturé samedi ses journées portes ouvertes. Des journées qui ont été marquées par une présence très timide, puisque l’assistance n’a guère dépassé une trentaine de personnes/jour (du 11 au 16 décembre). «Si on exclut les organisateurs, une dizaine de personnes, le reste est dérisoire», souligne un observateur qui a suivi toute la manifestation. Et d’ajouter que le gros du débat a été consacré à la critique de la gestion de Hamid Chabat, président du Conseil de la ville de Fès». Notons que les pijidistes du Conseil de la ville de Fès avaient adopté à l’unanimité les projets de la Ville jusqu’à 2005. Ils ont changé d’attitude en 2006, devenant des opposants, en raison vraisemblablement de l’approche de la campagne électorale.. Mezouar, étoile montante du RNI C’est Salah Eddine Mezouar que le RNI a choisi pour le représenter au débat organisé par le Centre des jeunes dirigeants (CJD) en perspective des législatives 2007. Le fringant ministre du Commerce et de l’Industrie a réussi son grand oral. Interpellé sur deux registres, Mezouar a su arborer sa double casquette, partisane et de membre de l’équipe Jettou. Qui a dit que les cadres manquaient au RNI?. Fès, «capitale de la culture islamique»L’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco) a élevé la ville de Fès au rang de «capitale de la culture islamique 2007». C’est le ministre de la Culture, Mohamed Achaâri, qui l’a annoncé officiellement vendredi dernier à Fès. A noter que celle-ci abritera, en janvier prochain, un colloque international sur «l’université El-Qaraouiyine, monument historique et lieu du savoir à travers les siècles».


    . Bourse: Correction suite à des prises de bénéficesAPRÈS un bon début de semaine qui a propulsé le Masi au-delà des 10.000 points, les indices ont essuyé une correction durant les séances des jeudi 14 et vendredi 15 décembre. Cette contre-performance est due, selon des analystes, à des prises de bénéfices réalisées en fin de semaine. Masi et Madex ont en effet cédé plus de 5% chacun au terme de ces deux séances, terminant ainsi la semaine dernière sur une légère régression de 0,26 et 0,21% à 9.710 et 7.950 points respectivement. Les performances annuelles se stabilisent à 75,31% pour le Masi et 82,4% pour le Madex. La correction de fin de semaine a principalement concerné le titre Addoha. Après une série de hausses non significatives, il a perdu 3,78% vendredi pour clôturer la semaine sur une baisse de 0,68% à 3.079 DH. Mais il a comme d’habitude accaparé l’essentiel des transactions. Son chiffre d’affaires de la semaine dernière (4,4 milliards de DH) représente plus des deux tiers du volume global. En dépit de la baisse, les transactions de la semaine passée ont généré un volume remarquable. Plus de 7,3 milliards de DH ont été échangés en Bourse dont 6,9 milliards sur le marché central. Le marché de blocs n’a généré que 204 millions de DH échangée en une seule séance sur des obligations de la SNI. Les plus importantes variations à la hausse et à la baisse ont concerné des nouvelles recrues de la place, à savoir Fenié Brossette (+33,05% à 632 DH dans un volume de 16 millions de DH) et Médiaco (-24,97% à 496,7 DH dans un volume de 1,8 million de DH).
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc