×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:73 Le 01/04/1993 | Partager

    Fin du stand by

    L'accord de confirmation avec le FMI s'est terminé le 31 mars 1993.

    Depuis le 1er avril, c'est donc le régime ordinaire de tous les membres qui ne sont pas sous programmes spéciaux, qui s'applique avec une mission annuelle faisant l'objet d'un compte rendu sur la politique budgétaire et financière . Ce compte rendu n'a pas de valeur impérative.

    Sur le dernier stand by de 92 millions de DTS, qui allait avec l'accord de confirmation, seulement 18 millions de DTS ont été tirés.

    On explique auprès du Ministère des Finances que, "puisque le déficit budgétaire se comportait bien et qu'il y avait des réserves en devises, il n'était pas nécessaire d'accroître l'endettement du pays".

    Palm Bay: On redémarre

    Palm Bay a "presque fini le parcours du combattant" pour les diverses autorisations nécessaires pour aménager la baie d'Agadir. Palm Bay ajoute qu'elle a attendu d'avoir en main une "offre complète" avant de proposer des solutions à l'amiable aux propriétaires de lots, achetés à la Société d'Aménagement de la Baie d'Agadir, la SONABA, créée en 1973.

    Par une lettre ouverte publiée dans la presse, l'Amicale Founty regroupant des attributaires de lots de la SONABA se plaint du blocage de la situation de ses membres, depuis 1985, lorsqu'il s'est agi de changer la vocation du programme.

    Actuellement, 61% des attributaires ont donné leur accord pour une vente ou une réattribution de lots, soit 460 réattributions et 100 ventes. Palm Bay indique que "la solution du problème foncier est sa priorité pour l'année 1993".

    Restructuration chez Wafabank

    Wafabank vient de mettre la dernière main à sa restructuration, qui crée, notamment, une direction des risques et une direction marketing, pour maîtriser les risques et développer la conception de produits . La restructuration étendra à l'ensemble du groupe les fonctions de gestion des ressources humaines, technologie, planification, contrôle et communications. En outre, la spécialisation se fait par rapport aux types de marchés auxquels s'adresse le groupe, le marché des entreprises d'une part et celui des particuliers et professionnels d'autre part.

    Une dizaine de navires largués

    Un différend oppose la société OGM holding SA et l'ODEP à propos du largage de 4 navires amarrés à Agadir. Du 14 au 16 mars, une tempête, avec des vents de 120km/h, a provoqué le détachement d'amarres d'une dizaine de bateaux. L'Autorité portuaire a donné ordre de larguer les navires ayant rompu leurs amarres, à cause du danger qu'ils créent pour les autres navires et les installations portuaires. Deux remorques de I'ODEP ont été requises pour ce faire. OGM compte intenter un procès à l'encontre de l'ODEP et estime que le largage de ses navires lui a fait perdre 20 millions de DH. Les services juridiques de l'ODEP indiquent que ces navires étaient en situation irrégulière par rapport aux textes sur la police des ports maritimes, "puisque ces bateaux étaient abandonnés depuis plusieurs mois sans service de garde".

    Taux des grévistes dans la Santé Publique

    Le taux des grévistes dans la Santé publique, les 17 et 18 mars, a été de 58%, annonce officiellement le Ministère de la Santé Publique. Il était de 35% à Casablanca et de 78% à Rabat.

    Exportation de tomates: Objectifs atteints

    A la mi-mars, les livraisons de tomates sur la CEE se montent à 150.000 tonnes. La campagne d'exportations atteindra certainement 160.000 tonnes, ce qui correspond aux prévisions, bien que la campagne ait été "très mouvementée", indique-t-on de source professionnelle.

    Environnement: Conférence en mai

    Une conférence interministérielle pour les pays du pourtour méditerranéen est programmée pour mai prochain, avec le concours de la Banque Mondiale. Cette conférence devrait se tenir au Maroc.

    Un fonds de garantie pour le Haj

    Le quota marocain des pèlerins a été porté de 3.000 à 4.000DH cette année. Les agences de voyages participent à l'organisation du pèlerinage, pour la 2éme année consécutive. Les cautions déposées par les tours opérateurs, 1.500DH par personne, doivent servir à financer un fonds de garantie. Si un incident se produit, alors les dépenses correspondantes seront défalquées de la caution.

    Relance des syndicat d'initiative

    Le Ministère du Tourisme veut relancer les syndicats d'initiative, qui ne fonctionnent plus depuis de nombreuses années. Seul celui de Casablanca "se maintient et encore...", note-t-on. Une journée de réflexion devrait être organisée début mai pour étudier de nouvelles formules, spécialement pour les guides. Il sera même question de sponsoriser les syndicats d'initiative.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc