×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:63 Le 21/01/1993 | Partager

L'eau en stock

Les stocks d'eau dans les barrages ont baissé par rapport à l'année dernière, mais ils restent suffisants pour couvrir de manière "relativement satisfaisante les demandes en eau potable des agglomérations urbaines et d'irrigation à partir des retenues des barrages", indique l'Administration de l'Hydraulique. Les stocks d'eau, au 19 Janvier 1993, sont de 2,77 milliards de m3, bien que les apports des six derniers mois n'aient été que de 738 millions de m3, soit un déficit de 77% par rapport à une période normale. Le taux global de remplissage des barrages est de 28,9%, contre 45% à la même date, l'année dernière. Suivant la taille du barrage et le niveau de consommation de la région servie, les stocks actuels couvrent de quelques mois à cinq ans les besoins. S'il ne pleut pas d'ici la fin du mois, le "mécanisme de vigilance" (créé lors de la grande sécheresse de 81-85) entrera en application.

Le CMC change de vitesse

Le Centre Marocain de Conjoncture, qui se qualifie "d'observatoire privé de la conjoncture", accroît le rythme de parution de ses Lettres, qui deviennent mensuelles. Le Bulletin de la Conjoncture, qui était trimestriel, devient semestriel. Le CMC a identifié chez ses abonnés une forte demande de suivi et de mise à jour régulière des données travaillées par le Centre. En outre, il accroîtra, toujours à la demande des abonnés, ses recherches sur les comportements des entreprises et des ménages puis mettra en place une banque de données informatisée.

Emotion dans le monde de la publicité

L'augmentation des tarifs de publicité de la TVM et de 2M International a suscité une émotion considérable au sein de l'ADAM, Association des Annonceurs du Maroc, et de l'AACP, Association des Agences Conseils en Publicité. Cette augmentation est de 20% pour les tarifs de la TVM et de 10% pour ceux de 2MI. La TVM envisage une seconde augmentation (+15%) en Juillet prochain et justifie cette hausse par la nécessité d'améliorer ses prestations, donc ses ressources publicitaires. Régie 3, régisseur de 2M International, invoque pour sa part l'encombrement des écrans publicitaires de la chaîne, ce qui réduit l'efficacité du message publicitaire. M. Mrabet, président de l'ADAM, s'interroge sur l'impact que ces augmentations risquent d'avoir sur l'activité publicitaire. Annonceurs et agences conseils rappellent que la chaîne publique est largement subventionnée par les contribuables et les consommateurs d'électricité. Parmi les idées qui ont été émises par les annonceurs, figure celle d'une semaine sans publicité à la TVM.

L'investissement andalou au Maroc

L'Institut Andalou de Développement (IFA) conduit en ce moment une mission au Maroc pour des entreprises andalouses. Plus de cent entreprises espagnoles sont inscrites. Des rencontres sont programmées, à partir du Jeudi 21 Janvier, avec la CGEM, le Ministère des Investissements extérieurs...

L'ONE et les producteurs privés d'électricité

L'ONE annoncera officiellement lors du colloque de l'Association Marocaine pour la Gestion de l'Energie (27 et 28 Janvier à Casablanca) ses nouvelles positions vis-à-vis des producteurs privés d'électricité. L'Office abandonne le monopole de la production marchande et indique qu'il est "disposé à racheter l'énergie excédentaire" des auto-producteurs. Il ajoute qu'il étudiera une "tarification incitative en vue d'encourager la mobilisation des investissements nécessaires à l'auto-production". L'ONE précise que les normes techniques devront être respectées de manière à ne pas perturber le réseau.

3ème session du CNJA

Une 3ème session du CNJA se tiendra les 16,17 et 18 Février à Rabat. Le thème est "quelle éducation-formation, quel emploi pour le Maroc de demain?". Avec les projections d'emplois, le Conseil devra traiter de la réforme de l'enseignement et de la formation professionnelle, mais aussi de "l'attitude de l'entreprise vis-à-vis de l'emploi".

La BMCI ouvre la connexion directe

La BMCI a conçu un système de connexion directe entre ses ordinateurs et ceux de ses clients, via le réseau téléphonique ou Maghripac. Il s'agit d'un logiciel BMCI-COM qui, installé sur le micro du client, permet de prendre connaissance des mouvements réalisés sur ses comptes, par le biais d'un appel téléphonique programmé à une heure fixe. La BMCI indique qu'il s'agit d'un outil d'aide à la gestion de trésorerie.

Les prix d'Exiflor

Pour de multiples critères, le glaïeul "Euro-Elite" de la société Flamingo a été primé. La société hollandaise cède 1 million de bulbes par an à Arbor et 400.000 à Primerose. Le bouquet primé est un mélange des deux productions.

Le prix de la rose "gros bouton" est revenu à Osiana, fleur charnue des "Belles roses", alors que le prix "petit bouton" allait à la "Golden mini" de M. Meillan. L'oeillet existe en deux versions "mini" (Cortina Cherry de chez Ali Bennani Smirès était le plus beau) et "bel oeillet" (Parsifal de Selecta) recueille les suffrages...

Eve Espace Vert a reçu le prix du beau stand. Quant au prix technique, il revient à Tecored, entreprise de Mohammédia, filiale du français Betc. Le matériel primé est "Combi Kobi", une véritable moissonneuse-batteuse de la fleur. Elle effeuille, aligne, attache, met dans le cône de présentation qui ira jusqu'au fleuriste.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc