×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les Scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:273 Le 27/03/1997 | Partager

· Samir: Cahier des charges
Les groupes intéressés par la reprise du noyau dur de la Samir devraient recevoir dans les jours prochains le cahier des charges. Quatre groupes de sociétés ont manifesté leur intérêt pour cette reprise.

· L'ONE paye son IS
L'ONE doit faire son premier chèque à l'ordre du receveur du Ministère des Finances au titre du paiement de l'Impôt sur les Sociétés de 1996, le 31 mars. L'Office renoue ainsi avec les bénéfices après des périodes plutôt difficiles.

· Produits pétroliers: Recul
Le marché des produits pétroliers continue de régresser. Les ventes atteignent 445.414 tonnes métriques. La consommation recule de près de 5% en janvier 1997 par rapport à décembre 1996. A l'exception des GPL et du pétrole lampant, le gas-oil, le fuel et les lubrifiants poursuivent leur chute. Les GPL croissent en revanche de plus de 15%.

· Grève des pompistes
La Fédération de Commerçants de Carburants devait rencontrer le 25 mars le Groupement des Pétroliers du Maroc (GPM), qui regroupe les sociétés de distribution. La rencontre n'a pu avoir lieu, la Fédération ne s'étant pas présentée. Le GPM a par ailleurs réagi à la grève du 24 mars des gérants de stations-service par un communiqué où il «regrette de n'avoir pas été saisi préalablement de ces interrogations ni a fortiori consulté». Parallèlement, le GPM indique que la marge des stations-service est de 26,64 centimes/l contre 18,70 centimes pour les sociétés de distribution. La marge sur l'ordinaire des stations est de 25,84 c/l contre 17,70 c/l au distributeur. La marge du gas-oil est de 17,66 c/l pour la station et 12,60 c/l pour le distributeur.

· Rentabilité des banques
Au moment même où les banques réduisent les taux d'intérêt pour les crédits d'investissement, le GPBM vient de diffuser les états relatifs à l'évolution des taux de rendement des crédits et de l'épargne au 30 juin 1996. Le taux de rendement des crédits est passé de 12,8 à 10,13% en trois ans alors que celui des dépôts rémunérés a perdu deux points à 7,9%.

· Piaggo s'installe à Casablanca
La société Piaggo, représentante de la marque Vespa, s'installe au Maroc à travers des Piaggo Centers qui seront installés dans la plupart des grandes villes. Le premier vient d'ouvrir à Casablanca.
Une étude de marché y a démontré «l'intérêt pour les deux-roues», précisent les promoteurs.

· Prix: Baisse en février
L'indice du coût de la vie (ICV) a enregistré en février une baisse de 0,7% par rapport au mois de janvier 1997. Cette baisse provient essentiellement de celle de l'indice du groupe «Alimentaire» (1,6%). Les indices des autres groupes ont soit stagné, soit accusé une légère augmentation.
En outre, par rapport aux deux premiers mois de l'année précédente, l'ICV a enregistré une hausse de 1,5%. Ce sont essentiel- lement les groupes «Loisirs et culture» et «Autres biens et services» qui ont tiré vers la hausse cet indice, respectivement +5,7 et +4,8%.

· Méda-Démocratie: 4,3 millions de DH
L'Union Européenne a accordé au Maroc 4,3 millions de DH pour financer deux projets dans le cadre de Méda-Démocratie (1996), programme qui vise à promouvoir la démocratie dans le pourtour de la Méditerranée. La plus grande part servira à financer l'introduction de l'enseignement des Droits de l'Homme dans le cursus scolaire: 3,8 millions de DH. Le second projet, environ 500.000 DH, concerne l'Association Démocratique des Femmes Marocaines. Le Maghreb dans son entier n'a que 10% des financements Méda-Démocratie de l'Union Européenne.

· Marchés publics: Réforme
Le projet de décret pour la réforme de la réglementation des marchés publics devra quitter le SGG dans les prochaines semaines pour atterrir en Conseil de Gouvernement. L'objectif de ce nouveau texte est de permettre le jeu de la concurrence et la mise en place d'outils assurant la transparence dans la préparation, la passation et l'exécution des marchés publics.
Sur ce registre, l'ouverture des plis restera publique mais l'administration affichera les résultats des appels d'offres et motivera les refus. De même, il sera possible de lancer des audits sur l'Administration et constituer des commissions d'enquête. Autre innovation: favoriser l'accès des PME à la commande publique.

· ONMT: CA houleux
La réforme de l'ONMT a été le point-vedette du Conseil d'Administration lundi 24 mars.
"Des divergences énormes persistent", indique un responsable. Pour l'instant, le projet de réforme fait donc du surplace. Autre sujet chaud: le patrimoine immo-bilier, notamment son parc hôtelier privatisable.
On s'achemine vraisemblablement vers des contrats de gestion avec les professionnels pour les hôtels "invendus". Des discussions ont été tellement difficiles que le Conseil a duré plus de six heures.

· Santé: Changement à Casa
Le Dr Jaâfar Heikel vient d'être nommé délégué du MSP de la Préfecture de Casa-Anfa et de la Wilaya du Grand Casablanca à la place du Pr Bekkay.
Agé de 33 ans, le Dr Heikel, spécialiste en épidémiologie et santé publique, occupait le poste de chef de la Division de la Coopération au MSP.
Les raisons du changement, intervenu subitement et qui devrait être officialisé incessamment, sont inexpliquées. Le Pr Bekkay, gynécologue, n'a pas encore été «appelé à d'autres fonctions».

· Amiante: Les travailleurs examinés
Parler de l'amiante n'est pas inutile. Suite aux derniers articles publiés par L'Economiste sur ce thème, le Service de Pneumologie de l'Hôpital du 20 Août précise avoir reçu, pour examen, la visite de nombreux ouvriers travaillant dans les entreprises utilisant le matériau cancérigène.

· Litige à la SGMB
Un litige sur la gestion d'un portefeuille d'actions Lesieur oppose la Société Générale Marocaine de Banques à l'un de ses clients. Le différend porte sur 770 titres. La Banque indique avoir fourni au client tous les justificatifs relatifs aux transactions réalisées. Ce dernier estime détenir 5.000 actions au lieu des 4.230 inscrites à son compte. L'affaire est portée devant la Justice.
Une première audience est prévue le 3 avril. Si l'on prend en considération la valeur boursière de Lesieur, le litige porte sur près de 1,4 million de DH.


Bourse: «Information importante» et «délit d'initié»


LE CDVM vient de fixer, par circulaires, les notions de «information importante», de «information privilégiée» et de «information fausse ou trompeuse». Ces notions seront applicables à partir du 14 avril.
La première circulaire rappelle l'obligation de publication dans un journal d'annonces légales et précise les faits qui peuvent constituer une «information importante». Il s'agit d'événements tels qu'un changement dans la Direction ou toute autre décision susceptible d'affecter la structure de la société. Les exemples mentionnés par la circulaire ne sont fournis qu'à titre indicatif. C'est aux dirigeants d'apprécier ce qui peut constituer une information importante.
La circulaire relative à l'information privilégiée explicite la notion et précise les opérations interdites ainsi que les personnes visées.

Il s'agit de toute information qui porte sur la marche technique, commerciale ou financière d'un émetteur ou sur l'évolution d'un titre. Interdiction est faite à toute personne initiée d'utiliser ou de permettre à un tiers de recourir à cette information pour réaliser un profit. La circulaire précise en outre la notion de personne initiée. Il s'agit de toute personne disposant, dans l'exercice de sa profession, d'informations privilégiées. Outre les dirigeants et le personnel, est également visée toute personne ayant accès à des informations sur la situation ou les perspectives de la société. Enfin, la troisième circulaire interdit aux dirigeants, au personnel de la société et à toute autre personne extérieure à la société de répandre sciemment des informations trompeuses ou fausses.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc