×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:167 Le 16/02/1995 | Partager

    . Le Conseil d'administration de la SNI

    Le Conseil d'administration de la SNI vient d'être formé. Il comprend, outre M. M'Fadel Lahlou, président-directeur général, les représentants du noyau dur (35% du capital): MM. Abdelaziz Alami (BCM - 5,85% -, laquelle était le leader du noyau dur), Saâd Kettani (groupe Wafabank - 5,83% -,mais "coopté à titre personnel", précisent nos sources), Othman Bengelloun (Royale Marocaine d'Assurances - 5,83% - groupe Bengelloun), Abdeljalil Chraïbi (Al Wataniya - 5,83%), M'hamed Bargach (Société Générale - 5,83%), Yacoubi-Soussen (Manda et MCMA - 5,84% à elles deux). Pour le noyau mou (16% du capital de la SNI) ont été choisis: MM. Fouad Filali (Compagnie Africaine d'Assurances - 1,9% - groupe ONA) et Jacques Lefevre (Lafarge Coppée - 2,71%). Les autres membres du noyau mou sont des fonds d'investissements étrangers, généralement amenés par la BCM et l'ONA. Reste administrateur M. El Mehdi Boughaleb (Al Amane, laquelle est devenue de fait le premier actionnaire de la SNI avec 14% du capital).

    . Agrumes et primeurs à fin janvier : Forte baisse des exportations

    Les exportations d'agrumes et de primeurs se sont établies à 325.694 tonnes au 29 janvier dernier. Elles s'inscrivent ainsi en baisse de 15% par rapport à la même période de la campagne précédente, rapporte Atlas Fruit Bord (AFB) dans son dernier bulletin hebdomadaire. Avec 244.210 tonnes, dont 132.234 destinées à l'Union Européenne (-10%), les expéditions d'agrumes ont régressé de 11%. Les exportations de primeurs ont reculé, elles, de 22% à 101.484 tonnes, sous l'effet de la baisse des ventes de tomates (-29%)..

    . Assurances: Inquiétudes

    Le secteur des assurances avait bien enregistré l'annonce faite par le ministre des Finances et des Investissements, M. Mourad Chérif, selon laquelle le dossier serait repris en main au début 1995. Il se montre maintenant inquiet de voir que les propositions d'introduction de règles prudentielles (marges de solvabilité -Cf L'Economiste du 15 décembre 1994), pourtant approuvées par le Comité Administration-Organisation à l'automne dernier, n'ont pas, ou pas encore, retenu l'attention de l'Administration. Ces interrogations se sont faites pressantes après la lettre de la Direction des Assurances et de la Prévoyance sociale, qui relevait la dégradation des Assurances et de la Prévoyance sociale, qui relevait la dégradation des résultats techniques mais ne précisait pas si le ministère de tutelle avait l'intention d'engager des actions de redressement.

    Palm Bay: projet tient sa route

    Le projet touristique de la ville d'Agadir: Palm Bay n'est pas mort. Les promoteurs règlent toujours le problème des terrains du haut founty. La procédure à l'amiable a exigé plus de temps que prévu. Selon M. Omar Bennani, directeur général de Palm Bay, le problème des terrains sera probablement bouclé dans deux ou trois mois date au terme de laquelle le projet pourra aller de l'avant.

    . Six associations cherchent coopération

    Après la signature du "pacte de coopération" en juin 1994, les corps professionnels dont les métiers sont "en rapport avec la matière juridique" se sont réunis le 25 janvier dernier. La rencontre avait pour but de déterminer les questions à caractères communs qui seront l'objet de discussions et de débats au cours des prochaines rencontres dont celle qui aura lieu le vendredi 17 février à Rabat. A l'occasion, une commission de suivi a été constituée. Rappelons que ces rencontres concernant 6 associations, à savoir l'Association des Barreaux du Maroc, la Chambre Nationale du Notariat, le Corps des Interprètes assermentés du Maroc, l'Association des Experts assermentés, l'Association Nationale de la Médecine légale, l'Association des Experts-Comptables Assermentés.

    . Télésystème passe un accord avec SAS Institute SA

    La société Télésystème SA vient de conclure un accord avec SAS Institute SA, filiale française de SAS Institute, 8ème éditeur indépendant de logiciels dans le monde (CA de 420 millions de Dollars).

    . Contacts algériens

    Le ministre des Finances et des Investissements, M. Mourad Chérif, a reçu le lundi 13 février 1995 l'ambassadeur d'Algérie au Maroc, M. Mohamed Lakhdar Belaïd. Ils ont "évoqué les différents secteurs où un partenariat est possible et souhaitable", indique un communiqué du Ministère des Finances et des Investissements qui cite deux secteurs, l'agro-alimentaire et l'énergie.

    En 1993, les importations en provenance d'Algérie avaient été de 1 milliard de DH (électricité et gaz) et les exportations de 723 millions de DH (médicaments, pâte de bois, fils de fibres acrylique, margarine...). Durant les dix premiers mois de l'année 1994, les tendances se sont maintenus. En revanche, les investissements algériens directs au Maroc sont en chute libre: 23 millions de DH en 1991, 14 millions en 1992 et 8 millions en 1993.

    . Art'Com: La communication PME-PMI

    Les étudiants de 3ème année d'Art'Com organisent les 23 et 24 février à l'hôtel Royal Mansour un séminaire sous le thème: "Quelle communication pour les PME-PMI?", à partir de 20h00.

    L'objectif est de sensibiliser les chefs d'entreprises à l'utilité de la communication, et les agences aux besoins spécifiques des PME.

    Outre les étudiants, sont attendus des professionnels de la publicité, des dirigeants d'entreprises, des banquiers et des universitaires.

    . L'Economiste anime la conférence des étudiants camerounais

    L'Economiste est sollicité par les étudiants camerounais pour animer, le 18 février, une conférence-débat sur "les apports de la jeunesse à la relance économique de l'Afrique: cas de la zone CFA". Des universitaires et des opérateurs économiques seront présents pour apporter leur contribution aux débats.

    . AG de la Fédération de Chimie

    L'assemblée générale ordinaire de la Fédération des Industries Chimiques et Parachimiques aura lieu le vendredi 17 février à 10h30 au siège de la CGEM, 23 Bd Mohamed Abdou à Casablanca.

    . Tourisme: Le plan de sauvetage pour le prochain gouvernement

    Les scénarios de mesures proposées par le CIH pour les hôteliers en difficultés de paiement seront l'un des premiers dossiers sur lesquels se penchera le Premier Ministre, M. Abdellatif Filali, dès la formation de son équipe. A l'heure actuelle, "ce plan est toujours à l'étude auprès d'une commission ad-hoc et l'arbitrage du Premier ministre ne sera sollicité qu'après l'installation du gouvernement", indique-t-on au Ministère du Tourisme.

    . Afriquia entre dans le capital de General Tire

    Le groupe Afriquia a rejoint Continental, Al Amane, la CIMR et Interfina au tour de table de General Tire. Le groupe pétrolier est adjudicataire des 126.000 actions placées directement par la société. L'introduction en bourse de la partie offerte au public a eu lieu le 15 mars. Globalement, l'augmentation de capital a rapporté un montant net de 57 millions de Dirhams, annonce la direction. Rappelons que l'un des points forts du développement actuel de General Tire est d'avoir pu placer ses pneus Made in Morocco sur les réseaux de distribution d'essence en Europe.

    . Chelco en difficulté

    L'unité de Rabat de la société textile Chelco, filiale à 100% du britannique Courtaulds, est sur le point d'être fermée définitivement. Un long conflit de travail l'a opposée au syndicat UMT, dans des conditions qui restent mal élucidées. Les versions de la direction et du syndicat son totalement opposées quant à l'origine du conflit, à l'automne dernier. De source proche de Chelco, on reconnaît des problèmes de sous-paiements et de non-déclaration d'une partie du personnel de cette unité, mais on indique que la question était en voie de règlement au moment du déclenchement du conflit, ce que nie le syndicat. Chelco affirme aussi avoir eu à souffrir d'une perte de clientèle à l'export, clientèle qui donnait du travail à l'usine de Rabat. Rappelons que Chelco était la deuxième privatisée, en avril 1993, par cession directe des titres de l'ODI à son partenaire Courtaulds. L'unité de Salé n'est pas touchée par le conflit.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc