×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Emploi et Carrière

Les Hommes qui font l'actualité

Par L'Economiste | Edition N°:64 Le 28/01/1993 | Partager

Mme Bennis-Ayouch, Directeur de la Communication au Crédit Populaire

Mme Rachida Bennis-Ayouch vient d'être nommée Directeur de la Communication Externe du Crédit Populaire.

Mme Bennis-Ayouch est née en 1950 à Casablanca où son père était l'un des premiers importateurs. Après un bac de Lettres-philo, brillamment passé en 1970, Mme Bennis-Ayouch suit des études de Sciences Po à la Faculté de Casablanca où elle obtient sa Licence en 1973, puis entame son DESS de droit à Rabat, tout en commençant à travailler au Ministère de l'Industrie, au Service de l'Energie. Service civil achevé, elle intègre l'Agence Shem's Publicité en 1975, où elle exerce de 1975 à 1983, d'abord en tant que Chef de pub, puis de 1977 à 1983 comme Responsable des Etudes marketing.

Parallèlement, elle suit le Cycle supérieur de gestion de l'ISCAE d'où elle est diplômée en 1985. En 1984-85, tentée par la banque, elle s'essaye à l'exploitation bancaire, pour finalement revenir à la communication en tant que Directrice déléguée de la revue Kalima. C'est en 1987 qu'elle réunit la banque et la communication en intégrant la Banque Populaire d'abord comme chargée de mission, puis Chef du Département promotion publicité. Le 1er Janvier 1993, Mme Bennis-Ayouch est donc nommée Directeur de la Communication Externe du Crédit Populaire, dans un organigramme qui réunit à la fois la communication produit et la communication institutionnelle. Passionnée de son métier, Mme Bennis-Ayouch explique que "la communication a un côté fascinant en raison de son pouvoir de persuasion et de conviction". Mère de deux enfants, Mme Bennis-Ayouch se sent très à l'aise dans sa vie professionnelle et annonce nettement qu'elle a l'ambition de continuer son par cours, quitte à sacrifier les loisirs pour se partager entre ses enfants et son métier.

M. McDuff, chargé des affaires commerciales au Consulat britannique

M. Nicholas McDuff vient d'être nommé vice-consul et chargé des affaires commerciales pour le Consulat britannique de Casablanca.

M. McDuff est né en 1950 à Windlesham dans le Surrey, dans une famille de fonctionnaires.

Après ses études de Collège, il exerce durant quatre ans dans la construction navale en tant qu'ingénieur. C'est, explique-t-il, son désir de voyager qui le pousse à se présenter à un concours pour entrer dans la diplomatie en 1970. Ce désir sera satisfait puisqu'entre 1970 et son arrivée à Casablanca il n'aura pas fait moins de 7 postes dans le monde, entrecoupés de périodes londoniennes. Il commence sa carrière comme archiviste à l'Ambassade basée à Mascate, passe à la Délégation de l'OTAN à Bruxelles, puis au Gouvernement militaire à Berlin-Ouest et au Consulat général de Karatchi au Pakistan.

Avec le titre de Vice-consul, il poursuit ses pérégrinations, d'abord à Islamabad, puis à Athènes et enfin au Bruneï, avec entre chaque poste, le séjour d'un ou deux ans à Londres.

M. McDuff vient d'arriver à Casablanca et a pris ses fonctions en Janvier 1993. Il s'occupe du commerce britannique au Maroc, tant pour les entreprises privées que pour les relations avec les acheteurs publics.

Marié et père de trois enfants, il aime le sport et a un faible pour la littérature britannique du XIXe siècle. En outre, il apprécie les découvertes de lieux sauvages et inexplorés.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc