×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Israël libère un deuxième groupe de prisonniers palestiniens

Par L'Economiste | Edition N°:612 Le 08/10/1999 | Partager

· Echéancier respecté par le gouvernement Barak

Le gouvernement israélien libère ce matin 151 prisonniers palestiniens et arabes, un jour avant la date butoir du 8 octobre fixée par l'accord de Charm Al-Cheikh. Le ministre palestinien pour les Prisonniers, Hicham Abdelrazek, a confirmé cette libération et a précisé qu'il y aurait, parmi les 151 détenus, 28 ressortissants arabes (dont des Irakiens, des Libanais et des Syriens) capturés alors qu'ils combattaient aux côtés des Palestiniens.
La majeure partie des 151 prisonniers seront libérés de la prison de Shikma, près d'Ashkelon (Sud de Tel-Aviv), a affirmé Mme Levana Levy Shay, porte-parole de l'Administration pénitentiaire israélienne. Les autres seront libérés de deux prisons du Néguev (Sud), celles de Nafkha, près de Mitzpé Ramon, et celle de Bersheba, est-il précisé.
Un premier groupe de 199 prisonniers palestiniens avait été remis en liberté le 9 septembre. Le groupe aurait dû comprendre 200 détenus, mais l'un d'entre eux avait refusé sa libération, parce qu'il avait pratiquement accompli sa peine.
Mme Levy Shay a précisé que les noms des 151 prisonniers n'avaient pas encore été officiellement communiqués à l'Autorité palestinienne. Une réunion entre Israéliens et Palestiniens devait avoir lieu hier mercredi pour communiquer la liste des noms.
Selon un responsable palestinien, tous les détenus étaient des militants arrêtés pour des actions anti-israéliennes et condamnés à des peines de prison de longue durée.
Il a aussi indiqué que, comme cela s'était passé le 9 septembre, les prisonniers ne seraient pas tous des membres du Fatah de Yasser Arafat, la principale composante de l'OLP. Ils auront «les mêmes couleurs politiques que la dernière fois», a-t-il ajouté. Sur les 199 hommes libérés le mois dernier, 35 appartenaient au Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) de Georges Habache et 15 au Front Démocratique de Libération de la Palestine (FDLP) de Nayef Hawatmeh et à plusieurs autres petits groupes.

Hicham RAÏQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc