×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Halte au surendettement des militaires

Par L'Economiste | Edition N°:515 Le 26/05/1999 | Partager

· Lutter contre le cumul des crédits à la consommation des fonctionnaires en général

· Une liaison on-line entre les sociétés de crédit et la DRPP sera opérationnelle dans les prochains mois


L'endettement des fonctionnaires inquiète(1). Les militaires en tête. Une note de service émanant du haut niveau de l'Administration militaire compte mettre de l'ordre. La multiplication des engagements auprès de divers organismes de crédit est sans commune mesure avec les moyens pour rembourser. Il s'agit de stopper le cumul des crédits à la consommation et organiser ces opérations: le crédit sera désormais subordonné à une décision du chef de corps. A l'avenir, toute souscription à un crédit doit faire l'objet d'une demande préalable et obtenir un avis favorable. La Direction de la Rémunération et du Paiement des Pensions (DRPP) a été saisie par cette volonté d'assainir. Les militaires ne sont pas les seuls dans cette situation puisqu'environ 220.000 des 600.000 fonctionnaires, dont le traitement est mandaté par la DRPP, recourent au crédit. Ils consacrent ainsi entre 35 et 38% de leur salaire net au remboursement des échéances. Les fonctionnaires qui sont au-delà de cette tranche sont estimés à 10.000, selon les professionnels. C'est le budget qui fait vivre la famille qui en pâtit. Les pouvoirs publics ont réagi. Ils ont décidé de relever de 500 à 800 DH le minimum qui doit rester après remboursement des mensualités.

Des professionnels affirment qu'il est pour l'heure difficile de dresser une typologie des demandeurs de crédit. Une cellule de réflexion mise en place planche sur la question. Il s'agit d'abord de recenser tous les dossiers y compris ceux des salariés des entreprises privées. Le nombre de dossiers traités au niveau du crédit à la consommation s'élèverait à 1 million. La profession soutient ne pas connaître l'état de surendettement et préfère parler de risque de surendettement. Un guide, en cours de préparation, sera édité avant la fin de cette année. Les professionnels et les autorités monétaires sont conscients de ce risque. Des discussions sont d'ailleurs engagées afin de trouver les moyens adéquats pour éviter le surendettement des citoyens. Une liaison on-line entre les sociétés de crédits et la DRPP sera opérationnelle dans les mois à venir.
En attendant, à fin décembre 1998, l'encours des crédits hors crédit bail a atteint 14,7 milliards de DH contre 10 milliards un an auparavant, soit une progression de plus de 36%. Les crédits distribués se chiffrent à 9,3 milliards de DH contre 7 milliards en 1997. Les particuliers se taillent la part du lion avec plus de 94%.
La production des sociétés de crédit reste dominée par les prêts non affectés, plus communément appelés crédits personnels. A fin décembre 1998, le prêt personnel représente près de 52% des crédits distribués aux particuliers contre 49,5% une année auparavant.

Mohamed CHAOUI


(1) Cf L'Economiste n°484 et 492 des 14 et 26 avril 1999.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc