×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Grève générale dans la Santé
L’UMT ne débraiera pas

Par L'Economiste | Edition N°:2229 Le 08/03/2006 | Partager

. Appel à un mouvement les 14 et 15 mars. La centrale de Benseddik réclame une solution globaleENCORE une grève générale dans la Santé. Cette fois, elle sera observée les 14 et 15 mars. Mais seules quatre centrales y prendront part, à savoir la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), selon un communiqué commun. L’Union marocaine du travail (UMT), qui a toujours été parmi les grévistes, ne sera donc pas de la partie cette fois-ci. Ce syndicat fera désormais cavalier seul. Et pour cause: il veut que les augmentations de salaires touchent tout le corps médical: médecins, infirmiers et personnel administratif. Pour les autres centrales, cette revendication ne concernait que les médecins. Du coup, les 57 millions de DH supplémentaires promis par le gouvernement ne devraient aller qu’à cette catégorie. Ce que l’UMT réfute. Selon Mohammed Ouardi, secrétaire général de la Fédération nationale de la santé, affiliée à l’UMT, l’Union a toujours revendiqué le traitement du dossier dans sa globalité. «Il est hors de question d’accepter une solution qui va concerner les uns au détriment des autres». S’agissant des négociations avec le gouvernement, l’optimisme affiché par Abdelmajid Boubekri, secrétaire général de la Fédération nationale de la santé/FDT, à l’occasion du démarrage des négociations à la Primature en décembre dernier (www.leconomiste.com), a cédé la place à une certaine inquiétude. «Les négociations ont assez duré!», lance Boubekri. «Les centrales ont toutefois montré leur bonne foi en acceptant les très modestes propositions du gouvernement concernant les primes de garde et d’astreinte: Entre 50 et 70 DH par unité de garde de 12h», ajoute-t-il. Des points sont restés en suspens notamment les augmentations de salaires. Une lettre, que l’UMT a refusé de signer, a été adressée, il y a plus d’une semaine, au Premier ministre afin de clore ce dossier. Vraisemblablement, rien n’a été fait. Les responsables du ministère de la Santé et de la Primature étaient injoignables à l’heure où nous mettions sous presse. Les revendications du corps médical remontent à plusieurs années. Les médecins demandent l’amélioration de leur situation matérielle. Le gouvernement a déjà consenti une enveloppe de 200 millions de DH, que les syndicats ont jugée insuffisante. Des négociations regroupant les représentants du Premier ministre, du ministère de la Santé, du ministère chargé de la Modernisation des secteurs publics et des représentants des cinq syndicats avaient alors démarré le 16 décembre dernier. La primature avait promis de faire un effort à condition que le cahier revendicatif des centrales soit revu.Mohamed AKISRA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc