×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Gestion de trésorerie: Comment dégager des sources de croissance

Par L'Economiste | Edition N°:1772 Le 20/05/2004 | Partager

. Transformer la relation banque/entreprises en partenariat. Objectif: Optimiser les frais financiers et la garantieExternaliser la gestion de trésorerie, c’est aujourd’hui possible. Après le conseil et l’accompagnement dans la mise en place des systèmes de gestion, AKCE Finance propose ce service aux entreprises désireuses de se décharger du traitement comptable des opérations et du suivi bancaire. «Cette démarche d’externalisation vise l’optimisation des ressources financières et la gestion de la relation avec la banque et nécessite une relation de confiance», souligne Mohamed El Hajjouji, administrateur délégué de AKCE Finance. Le cabinet- conseil a investi dans une solution informatique portant sur un progiciel et un modem de télétransmission avec les banques. Cet équipement permet d’assurer la gestion de la position et le suivi de la trésorerie selon un cahier des charges préétabli. Concrètement, AKCE Finance s’engage à optimiser les opérations et à arbitrer au niveau des produits de placements et des formes de financement, y compris les achats et ventes de devises. L’équipe de consultants dresse des reportings personnalisés qu’ils adressent quotidiennement à l’entreprise cliente.En outre, des réunions hebdomadaires sont programmées pour effectuer le point avec les dirigeants. Enfin, un comité financier se tient tous les mois pour détailler les objectifs réalisés et le suivi des frais financiers.La trésorerie est un indicateur avancé de la santé de la société. Le cumul et la consolidation des mouvements procure une information précise de la structure financière. Ce qui procure une plus grande réactivité dans la prise de décision. «Nous n’avons pas besoin d’attendre les documents comptables annuels pour nous enquérir de l’état de l’entreprise et de ses performances et évaluer l’efficacité de sa gestion», relève Mohamed El Hajjouji. Le suivi quotidien de la trésorerie permet d’actualiser à tout moment une série d’indicateurs analytiques et de prendre les décisions optimales en temps voulu.AKCE Finance cible toute catégorie d’entreprise, quelle que soit la taille, pour peu que celle-ci soit dotée d’une organisation interne. «Il faut un minimum d’équilibre financier et un minimum d’organisation pour pouvoir identifier les enjeux, en terme de gestion et de risque notamment sur les produits financiers ou sur les matières premières». Pour développer cette prestation de service, le cabinet affecte deux consultants. Cette démarche a pour ambition de tisser une relation de partenariat avec la banque et de la professionnaliser. «La bonne connaissance de l’activité de l’entreprise contribue à accroître la fiabilité des solutions qui seront soumises à l’approbation des décideurs», est-il précisé.Outre la prise en charge de la gestion quotidienne de la trésorerie, AKCE Finance veut développer le volet «restructuration financière» des entreprises. «L’objectif recherché est d’aller chez le banquier avec une meilleure connaissance des besoins de la société». Ce qui permettra d’ajuster le niveau et la nature des lignes de crédit aux besoins réels de l’exploitation. L’entreprise est alors en mesure d’optimiser le coût de tarification des services bancaires et de la garantie accordée en couverture de ses engagements.


Quelques référénces

DANS le secteur bancaire, AKCE Finances a mis en place pour le CIH un système de contrôle de gestion et installé la salle des marchés du Crédit du Maroc et du Crédit Agricole. D’autres missions ont été menées pour le compte de Wafabank, BMCE Capital Gestion et Wafabail. Dans le secteur des assurances, AKCE Finances a entre autres organisé la gestion des primes et sinistres pour la Sanad.L’ONA a confié le diagnostic de ses filiales et le choix d’une solution informatique pour la gestion de trésorerie. Dans le secteur public, diverses missions ont été réalisées pour l’ONP, la CNSS, Comanav, RAM…Mouna KABLY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc