×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fibres optiques
Wana exploitera le réseau de l’ONE

Par L'Economiste | Edition N°:2666 Le 05/12/2007 | Partager

. L’opérateur télécom «allumera» lui-même le réseau. Le protocole d’accord court sur quinze ansÇa y est. Wana vient officiellement d’obtenir la permission d’exploiter les 4.000 km du réseau de fibres optiques de l’Office national de l’électricité. Le protocole d’accord, qui était en négociation depuis plus d’un an déjà, a été signé hier à Casablanca. Il est vrai que l’ONE fournissait déjà de la capacité au nouvel opérateur télécoms, à partir de son réseau fibres optiques. «Mais dorénavant, c’est nous qui allons exploiter le réseau pour nos besoins», explique Karim Zaz, président-directeur général de Wana. En fait, l’ONE ne fera plus que fournir l’équipement. Précisons que les câbles de fibres optiques sont ceux que l’on aperçoit juste au-dessus des lignes haute tension.Pour le directeur général de l’Office, Youness Maâmar, il s’agit surtout de valoriser l’infrastructure et l’expertise développées pour la gestion du réseau électrique. «Juridiquement, nos activités de télécommunications ne peuvent pas prendre le dessus sur les autres. Mais ce partenariat nous permet de nous affirmer en tant qu’opérateur télécoms alternatif», explique-t-il. La signature de l’entente avec Wana n’impose aucune exclusivité, ni d’un côté ni de l’autre. «Nous sommes déjà en négociation avec d’autres opérateurs», poursuit le management de l’ONE. Mais le hic, c’est que les sociétés comme Maroc Télécom possèdent déjà leur propre réseau. «C’est une bonne affaire pour ceux qui ont besoin d’une infrastructure rapidement». En effet, Zaz s’accorde à dire que le réseau de fibres optiques de l’ONE permet à sa société d’économiser un précieux temps d’arrivée sur le marché, et de pouvoir offrir rapidement un service de haute qualité. Sans compter que le réseau fibres optiques de l’ONE est déjà interconnecté sur ceux de l’Europe et de l’Algérie. «Cela nous permet de lisser l’investissement dans le temps. Autrement, nous aurions été obligés d’investir pour les quatre prochaines années et ce, dès le premier jour». Selon Maâmar, cette signature est un pari sur le succès de Wana. «Le protocole court sur quinze ans. Nous ajouterons sans doute entre 1.000 et 2.000 km au réseau», précise-t-il. Du côté de Wana, on admet que cet accord permettra de «tenir la forte augmentation de la demande qui est prévue, notamment à travers Casanearshore».Impossible, toutefois, d’obtenir les détails chiffrés de cette entente: «Nous ne voulons pas révéler ces détails commerciaux», se contente de dire le DG de l’ONE.


Les ambitions de Wana

Pour rappel, Wana a annoncé, l’automne dernier, un investissement global de 6,5 milliards de DH étalés sur dix ans. Après avoir obtenu une licence mobile 3G, en juillet 2006, l’opérateur a lancé Bayn, sa marque commerciale grand public. En juin dernier, il a signé un contrat de partenariat avec Casanearshore, afin d’offrir des services télécoms aux standards internationaux.Marie-Hélène GIGUÈRE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc