×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Dossiers

Emploi & Carrière
Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:2358 Le 11/09/2006 | Partager

. France: Downsizing dans les grandes écoles de gestion Ces dix dernières années, les grandes écoles de gestion n’ont cessé de créer de nouveaux programmes et d’étendre la palette de leurs activités. On assiste à une tendance lourde: c’est désormais vers les cursus à bac + 3 et bac + 4 qu’elles se tournent le plus souvent. L’Escem a ouvert à Tours, il y a trois ans, l’Iseme (Institut supérieur européen des métiers de l’entreprise). Il s’agit d’un programme de type «bachelor» en sept semestres. Cette opération va être renouvelée à Poitiers. Il est vrai que ceci n’est pas vraiment nouveau, mais il est certain que la tendance est en train de s’accélérer. Et aujourd’hui, une bonne dizaine d’institutions proposent des cursus «bachelor» en plus de leurs programmes «grandes écoles» classiques. Ceci correspond à un contexte général qui veut que le «dogme» des études longues est de plus en plus remis en question, les formations s’orientant davantage vers l’apprentissage d’un métier. L’ESC Amiens l’a bien compris, et propose désormais, outre son cycle «grande école», l’Isam (Institut supérieur d’administration et de management). «C’est un cursus qui forme en particulier des numéros deux de PME, avec une pédagogie fondée sur l’échange et le partage d’expériences», explique le directeur de l’ESC Amiens. . Le pouvoir d’achat, thème principal de la rentrée«On reste bloqué sur l’idée que les salariés français sont bien lotis en matière de salaires. C’était vrai il y a sept ou huit ans, mais ce n’est plus le cas», explique, dans une interview à Aujourd’hui en France, Philippe Askenazy, économiste et chercheur au CNRS. «Actuellement, par rapport à l’Allemagne et à la Grande-Bretagne, la France se situe plutôt dans la fourchette basse», poursuit-il. Du coup, il estime qu’il serait possible d’augmenter, de manière modérée, les salaires en France. «On a des marges de manœuvre et je ne vois pas en quoi cela détruirait l’emploi. Tony Blair a bien augmenté le salaire minimal, pourtant le chômage n’a pas bondi outre-Manche. A l’inverse, l’austérité salariale en Allemagne n’a pas permis de le réduire. Une chose est certaine: les bons chiffres de la croissance propulsent sur le devant de la scène la question du pouvoir d’achat en France. Les syndicats estiment qu’il faudrait stimuler la croissance en augmentant les salaires dans le privé. A cela, le Medef répond que cela entraînerait un surcoût très difficile à gérer pour les entreprises, qui subissent la concurrence mondiale.. CV anonyme chez Carrefour Le groupe de grande distribution français a franchi le pas en adoptant le CV anonyme, une des mesures proposées par le Haut conseil à l’intégration pour lutter contre la discrimination à l’embauche. Carrefour prévoit de recruter 9.000 personnes en 2006. Les candidats auront toute latitude d’indiquer leur nom ou de recourir à un pseudonyme. En parallèle, le management du groupe a lancé une campagne de sensibilisation à la lutte contre les discriminations. Le CV anonyme ne fait pas l’unanimité. Les détracteurs de la mesure estiment qu’ «il n’y a pas besoin de mettre une cagoule pour chercher un emploi».. Les retraités ont besoin d’un emploiDe plus en plus de retraités maintiennent une vie professionnelle, par nécessité financière et pour garder une activité régulière. Une étude réalisée aux Etats-Unis relève que 72% des baby boomers, ayant entre 55 et 59 ans, continuent à travailler pour financer leur retraite. Ce qui soulève des interrogations sur la possibilité d’être employé et retraité à la fois et sur l’impact de ces nouveaux demandeurs d’emploi sur le marché du travail. Ce thème est d’actualité en Corée du Sud. Aux Etats-Unis, on réalise des études sur la population vieillissante. . Le colloque «GRH au Maroc» le 10 novembreLa troisième édition du colloque «GRH au Maroc» aura lieu le 10 novembre prochain à Casablanca. Cette édition sera centrée sur le thème de l’informatique sans frontières, le défi du futur. L’organisateur est la société MRH.(Source: cadreemploi.fr)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc