×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Culture

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1689 Le 22/01/2004 | Partager

. Le voile: La France est un pays libreOh! mon Dieu, soyons logiques! Le problème du voile en France n'existait pas avant! Tout le monde le sait! Les Marocaines, Algériennes, Tunisiennes, qui vivaient en France des années 70 jusqu'aux années 90, le savaient très bien! Le voile n'est devenu un problème pour nous, les “Norafs”, qu'avec l'arrivée des barbus et leur doctrine.La France est un pays libre et souverain, elle a le doit de protéger sa culture, ses principes de liberté, la laïcité, etc. La France ne doit rien à personne! Ceux qui n'acceptent pas la culture française et ne veulent pas s'y adapter n'ont qu'à rentrer chez eux, c'est simple! Si la France s'opposait aux pratiques de l'islam dans les mosquées ou dans les maisons occupées par les musulmans, à ce moment-là, je ne serais jamais d'accord avec le gouvernement français! Mais jusqu'à présent, cela n'est pas le cas! Merci!El Younsi M.. AliénationJe pense que le gouvernement fran-çais a raison de considérer le voile comme une aliénation de la femme.Idrissi. Au-delà du voileJe pense qu'au-delà du voile, c'est l'islam qui est visé par la nouvelle loi française sur le voile. Je crois qu'on ne veut pas de l'islam en Europe. Regardez la Turquie: elle est mieux qualifiée que bon nombre d'autres pays pour entrer à l'UE mais c'est l'islam qui pose problème, de l'aveu de beaucoup de responsables européens.Abdelkader, Casablanca. Le foulard voile des réalités…Nous sortons à peine d'un débat terrible sur le voile! Nous avons entendu beaucoup de choses pendant un an. Le débat a vite cédé la place à l'insulte, nous sommes devenus l'ennemi numéro un de la République française. Tout ce débat a été initié habilement par Sarkozy, en parfait chasseur des voix extrêmes d'une France mal dans sa peau. Le parti socialiste a profité de cette occasion pour mobiliser ses troupes, des troupes défaites après le naufrage de Jospin en 2002!Avant cette période, je me disais, non, nous sommes dans un pays juste, les Français sauront dire non à l'insulte. Peine perdue! Tout le monde est berné par les cautions iraniennes, algériennes et même issues de l'immigration (Boutihk, Kaci…). Combattre un islam rétrograde, étranger à nos valeurs musulmanes, est un combat juste; verser dans la haine est condamnable! Hélas, personne n'a levé le petit doigt pour le dire, le sentiment d'abandon a envahi la majorité des musulmans de France, parfaitement citoyens. Je ne citerai pas les insultes, mais je dirai tout simplement qu'au sujet de l'islam, tout est permis, même l'incompétence de grands journalistes, la campagne a été trop bien préparée par un monde médiatique partisan. Le symbole de ce monde reste Arlette Chabot en “croisade”, qui produisait une émission TV sur les dangers de l'islam toutes les semaines, à croire que les maux de la société française viennent de l'islam, pire des musulmans. Alors je me pose une question: pourquoi critiquer Le Pen et Mégret alors qu'ils disent la même chose? Ah, ils sont peut-être plus directs! nuance… Face à l'ampleur de la haine, certains musulmans ont rendu le voile essentiel, presque le 6e pilier!! Ma conclusion: le 11 septembre produira plus d'oppression contre les musulmans, sans oublier le feu vert donné à Bush pour faire le gendarme planétaire, voilà pourquoi nous devons combattre les rétrogrades comme Ben Laden!Karim, Paris. Fausse route!Ceci a commencé par une loi interdisant les signes dits “ostentatoires” ou encore “ostensibles” à l'école, afin, dit-on, de préserver le caractère laïc de la République. Aujourd'hui, l'on parle d'une éventuelle possibilité d'étendre cette loi à tout signe “visible”!!! A travers cette brève chronologie, on peut aisément voir le sentier glissant sur lequel le gouvernement français vient de s'engager et qui déboucherait inexorablement sur une restriction de la liberté de culte pour la population musulmane ou dans bon nombre de cas à une restriction du droit fondamental de l'apprentissage, vu le nombre de filles qui rechigneront à aller à l'école la tête découverte. Autre retour de manivelle possible, l'apparition des établissements religieux musulmans pouvant être des lieux très propices au prosélytisme et à l'intégrisme. Cette logique ne peut qu'accentuer le gap entre les Français musulmans et non musulmans car de la séparation naît l'ignorance de l'autre, et de l'ignorance de l'autre naît la méfiance, et de la méfiance....Dire que le gouvernement français n'a tiré aucune leçon de l'expérience des HLM initiée au début des années 70 et qui continue à être le frein majeur de l'intégration des immigrés de la première génération surtout!!❏Ouadia. Maroc UE: Le pendule...De pense que l'accord sur les produits agricoles avec l'Union européenne ne sera équilibré que le jour où les cultivateurs de la zone UE produiraient sans subventions étatiques. Nous savons tous que les producteurs européens ont droit à de généreuses compensations (beurre, lait, etc.). Il n'en est pas de même pour nos producteurs nationaux. Certainement, les responsables marocains qui ont mené les négociations ont dû penser à cela, aux subventions étatiques de l'UE. Espérons-le en tout cas.Pour nous autres consommateurs marocains, si on nous offre des denrées de bonne qualité à des prix abordables, pourquoi pas? L'argent n'a pas d'odeur. En plus, nos producteurs nationaux devront faire face à une concurrence serrée et espérons qu'au lieu de brandir les couleurs nationales pour nous sensibiliser, ils feront enfin des efforts pour atteindre le niveau de leurs collègues européens. Enfin, nous aurons des denrées alimentaires avec dates garanties, contrôlées sérieusement selon les normes de l'UE et une fois périmées automatiquement retirées du marché. Enfin aurons-nous des marchés et des souks(!)propres, nettoyés, contrôlés par les services d'hygiène et possédant de l'eau courante avec des toilettes où le vendeur (boucher compris) se laveraient les mains avant de nous servir!?Enfin, constaterons-nous que nous ne sommes pas les seuls à pouvoir produire des tomates, encore faut-il y inclure la qualité. Donc, cet accord n'est pas équilibré, mais l'équilibre dépend dans ce cas non de lois naturelles (gravitation, etc.) mais de bon sens! Le moment est venu pour que les responsables se mettent bien dans la tête qu'il est temps de moderniser toute l'infrastructure, d'élever le niveau de production, d'instaurer des contrôles de qualité à tous les niveaux et d'avoir l'ambition de produire mieux que les autres. Ainsi l'équilibre ne dépend que de nous et si le pendule penche en faveur de l'UE, c'est qu'ils le méritent. Il faut voir dans cet accord un succès pour notre pays tout en ne dormant pas sur nos lauriers. En effet, accord signifie responsabilité. Et chaque produit marocain écoulé sur l'immense marché de l'UE doit répondre à toutes les normes de qualité.Il y va de l'image de marque de notre pays. C'est à nos responsables de décider si cet accord sera équilibré (instaurer immédiatement une campagne de valorisation de la qualité nationale) ou déséquilibré en croyant que les consommateurs de l'UE accepteront ce que nous, Marocains, avons été obligés d'accepter jusqu'ici. Bienvenue à l'UE au Maroc pour le bienfait du consommateur marocain. Et producteurs marocains, faites le plus tôt possible une visite chez vos concurrents européens pour constater votre retard (voulu).Dr Zoubir, Suède

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc