×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Bourse: Fausse note

Par L'Economiste | Edition N°:961 Le 20/02/2001 | Partager

Premier faux pas pour la SBVC après une longue série de hausses. L'indice a clôturé la première séance de la semaine avec une baisse minime certes de 0,22% à 682,01 points ramenant sa performance annuelle à 3,58%. La même tendance a été observée du côté des volumes qui n'ont pas dépassé 50 millions de DH drainés à hauteur de 78% par le marché central. Celui-ci a été particulièrement animé par la valeur ONA. A elle seule la holding a réalisé 31% du volume transactionnel. Au niveau des variations, la balance a plutôt penché vers les hausses. Sur les 35 valeurs qui ont traité, 15 étaient en hausse contre 11 en baisse et 9 en stagnation. Les meilleures performances ont été du lot de Maghreb Oxygène (5,98%), Maghrébail (5,53%) Brasseries du Maroc (4,23%). Rappelons par ailleurs que les sociétés liées au secteur du crédit à la consommation ont pâti tout au long de l'année 2000 de plusieurs contraintes (baisses successives du TEG, prudentielles de classification et de couverture de créances en souffrance) qui se sont répercutées négativement sur les cours, accusant la plus mauvaise performance sectorielle. Cependant, pour le mois de janvier, la tendance s'est renversée et le secteur a corrigé à la hausse, superformant le marché avec une évolution de 0,39% contre -3,7% pour l'IGB. Ceci est lié principalement à la bonne performance affichée par Crédor (+11,6%), la même tendance a été relevée chez Diac Equipement avec +6%. Toutefois, Eqdom, Diac Salaf et Taslif sont restées en baisse reculant respectivement de -3,2%, -1,4% et -1,3% (voir aussi article page 29 de notre édition du lundi 19 février 2001).


Les technologiques poursuivent leur baisse

La Bourse de Londres a clôturé en hausse de 5,7 points lundi à 6.094 points, soit un gain de 0,09% par rapport à vendredi dans un marché manquant de stimulation, la journée étant fériée aux Etats-Unis et toujours affectée par la mauvaise tenue des télécoms. Les technologies de pointe, qui avaient été affectées la semaine dernière par les déboires de l'Américain Dell et du Canadien Nortel, poursuivaient leur chute, en l'absence de nouvelle fraîche susceptible de les requinquer. Les investisseurs privilégiaient les valeurs de l'économie traditionnelle. L'indice s'approche progressivement depuis une semaine du seuil des 6.000 points, auquel il a clos pour la dernière fois le 17 avril 2000.La Bourse de Paris a terminé en légère baisse de 0,19% lundi, l'indice CAC 40 s'établissant à 5.584,75 points dans un marché sans volume, privé de l'orientation des marchés américains, qui resteront fermés et entraînés à la baisse par Alcatel, France Télécom, et STMicroelectronics. L'indice vedette parisien avait terminé vendredi en repli de 1,92%, s'inscrivant pour la première fois depuis plus d'un an sous les 5.600 points en clôture, à 5.595,13. Quant à Francfort, elle clôturait en légère hausse de 0,37%. Les investisseurs restent réservés après les fortes pertes du Nasdaq vendredi dues aux inquiétudes sur la conjoncture internationale. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc