×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Bourse en octobre
    Gros volume sur un marché stable

    Par L'Economiste | Edition N°:2644 Le 02/11/2007 | Partager

    . Correction en fin de mois . Volume surprise pour Wafa Assurance et SamirOctobre tumultueux en Bourse. Indices et volumes ont vibré au rythme des événements marquants du mois et des fluctuations de la nouvelle recrue Atlanta. L’indice global de la place a clôturé le mois sur une petite hausse de 0,26% à 12.852 points. Celui des valeurs les plus actives ne s’est amélioré que de 0,17% à 10.584 points. Les progressions annuelles ressortent à 35,59% pour le premier indice et 36,68% pour le second. Ces performances demeurent supérieures aux estimations des analystes par rapport à la croissance boursière de cette année (30% pour les deux indices). Le statu quo mensuel occulte une évolution en dents-de-scie. Les deux indices ont démarré le mois sur une progression significative. Ils ont enchaîné les petites variations à la hausse et à la baisse durant la deuxième et la troisième semaine. Vers la fin du mois, Masi et Madex se sont inscrits dans un trend baissier qui les a ramenés à un niveau proche de leur valorisation en début du mois.La place casablancaise a rompu avec la baisse des volumes enregistrés depuis la fin du premier semestre. Les transactions d’octobre ont drainé un gros chiffre d’affaires de 23,1 milliards de DH, dont 3,3 milliards sur le marché de blocs. Le tiers des transactions de ce compartiment a porté sur des actions Maroc Telecom au lendemain du deal entre CDG et Vivendi (www.leconomiste.com). Après avoir dépassé 600 milliards de DH au cours du mois, la capitalisation boursière est redescendue à 588 milliards. Atlanta a réalisé la plus forte hausse du mois (50% à 1.980 DH). Mais le titre a flirté avec les 2.100 DH au début de la dernière semaine d’octobre avant de redescendre sous la barre des 2.000 DH. La nouvelle recrue du secteur des assurances s’est classée deuxième en termes de volume avec 2,2 milliards de DH sur le marché central. Elle a dominé les deux tiers restants des échanges de gré à gré. CGI garde sa position de leader dans les transactions boursières. La valeur immobilière a engrangé un chiffre d’affaires de 3,7 milliards de DH sur le marché central. Son cours n’a progressé que de 1,03% à 2.450 DH. Huit valeurs ont réalisé un volume supérieur à 1 milliard de DH. Les invitées surprise de ce top 8 sont Wafa Assurance et Samir. Le premier titre a progressé de 2,57% à 837 DH dans un volume de 1,3 milliard de DH. Le second a clôturé le mois avec un chiffre d’affaires d’un milliard de DH et un cours en hausse de 10,64% à 2.600 DH. A noter enfin que, le 31 octobre, Wafa Assurance a dépassé le seuil de 5% dans le capital de sa société mère Attijariwafa bank.


    Nouvelles Introductions: Quel impact ?

    Les nouvelles introductions conditionneront les transactions boursières des deux derniers mois de l’année. La cotation de Snep concentrera l’attention des opérateurs bousiers pendant un long moment. D’autant plus que l’attribution des titres n’a pas été généreuse malgré la clôture anticipée des souscriptions (voir aussi de bonnes sources). L’impact de Stokvis et de GSI sera moins important sur le cours des transactions. A noter que le marché s’attend toujours à l’annonce d’introduction en bourse de Salafin. Sera-t-elle la dernière à rejoindre la cote cette année?N.Sq

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc