×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Balance commerciale à fin juin 1994 : Le taux de couverture : 50,4% seulement

Par L'Economiste | Edition N°:153 Le 10/11/1994 | Partager

Au terme du premier semestre, la balance commerciale s'est soldée par un déficit dépassant 17 milliards de DH. A fin mai, il était de l'ordre de 14 milliards.

A fin juin 1994, le déficit de la balance commerciale s'est creusé de 13,6% par rapport au premier semestre de l'année dernière, pour s'établir à un peu plus de 17 milliards de DH. Au premier trimestre, ce déficit n'atteignait que 8 milliards. Les importations, évaluées CAF, se sont élevées à près de 34,6 milliards de DH, soit une hausse de 12,9% sur 1993, et les exportations, exprimées en termes FOB, à 17,5 milliards, en progression de 12,3%. Le taux de couverture des importations par les exportations ressort ainsi à 50,4% contre 50,7% l'an dernier et 49,8% à fin mars 1994.

. Avec 12,7% des importations globales, les denrées alimentaires ont accusé un recul de 2,3% à 4,4 milliards de DH, en grande partie attribué au repli des approvisionnements en blé (-20,6% à 1,3 milliard de DH). Les importations d'orge et de maïs ont également enregistré des baisses respectives de 8,4% à 221,7 millions de DH et de 80,6% à 89,1 millions.

Les exportations de produits alimentaires se sont en revanche inscrites en hausse, de 10,4%, totalisant ainsi près de 4,6 milliards de DH. Cette variation résulte de l'augmentation des expéditions d'agrumes (+11,5% à 888,7 millions de DH) et de poissons en conserve (+6,6% à 561,8 millions) notamment. Les exportations de crustacés et mollusques, qui constituent l'essentiel du chiffre d'affaires de la rubrique, ont stagné à 3,9 milliards de DH, en hausse de 4,7% par rapport à 1993.

. La facture énergétique s'est alourdie de 7,8% pour atteindre 4,7 milliards et ce, malgré la baisse accusée par les achats d'huile brute de pétrole. Cette huile, qui constitue près de 70% de la facture énergétique, a coûté 3,2 milliards, soit 7,2% de moins que l'année dernière. Les exportations, constituées essentiellement d'huile de pétrole et de lubrifiants, ont fléchi de 36, à 291,8 millions de DH.

. Concernant les produits bruts d'origine animale et végétale, les approvisionnements ont progressé de 42%, passant de 1,94 milliard au premier semestre 1993 à 2,7 milliards cette année. Cette forte variation est due notamment aux bois bruts équarris ou sciés (+25,6% à 854 millions de DH), aux huiles végétales brutes (+63,2% à 718,4 millions) et aux graines et fruits oléagineux (+229,3% à 391,3 millions). De leur côté, les exportations se sont élevées à 735,9 millions de DH, marquant une augmentation de 42,1% par rapport aux six premiers mois de 1993.

. Avec 920,3 millions de DH, les achats de produits miniers ont régressé de 2,8% suite à la baisse enregistrée par la principale composante de ce groupe de produits, à savoir le soufre brut (- 15,3% à 415,3 millions). A l'inverse, les exportations de produits miniers se sont accrues de 33,4%, s'établissant à plus de 1,8 milliard. Les phosphates (+26,9% à 1,1 milliard) et le minerai de zinc (+184,1% à 175,6 millions) expliquent cette évolution.

. Côté biens d'équipement, les approvisionnement ont grimpé de 16,2% à un peu plus de 10,1 milliards. Cette augmentation est imputable aux acquisitions d'aérodynes (+203,8% à 1,9 milliard), de machines et appareils divers (+17,1% à 1,4 milliard) et de voitures industrielles (+55,1% à 649,3 millions). A l'export, les biens d'équipement, composés essentiellement de fils et câbles pour l'électricité, de diodes et de bandages et pneumatiques, ont totalisé 670,6 millions (+3,6%).

. La hausse des importations de biens finis de consommation (+7,5% à environ 3,7 milliards) résulte principalement des médicaments, (+13,9%), des voitures de tourisme (+16,7%) et des tissus de coton (+11,6%). Avec des exportations de l'ordre de 4,6 milliards (-3%), les échanges de biens de consommation ont généré un surplus dépassant légèrement 900 millions de DH.

H.E.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc