×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Automobile: Les allemandes ont la cote

Par L'Economiste | Edition N°:2340 Le 15/08/2006 | Partager

. Le nombre d’immatriculations automobile a atteint 95.342.. La palme d’or revient à Dacia avec 8.359 unités vendues à fin juillet 2006. LES Marocains raffolent des allemandes. Les voitures automobiles de marques allemandes, s’entend ! Le cumul à fin juillet 2006 du marché automobile marocain, en termes de ventes et parts de marché, en atteste. Sur le total des voitures (tourisme) importées montées cette année (28001) ou CBU (completly bult up), pour adopter le jargon des professionnels du secteur, les allemandes confirment cette tendance. Après Toyota, 3.601 automobiles vendues pour une part de marché de 8,54% mais avec une variation négative de -21,68%, en comparaison avec les ventes 2005, et Peugeot (3.539 ventes), ce sont bien les allemandes qui font la bonne affaire. Mis à part Porsche et Volkswagen, qui ont connu des variations négatives d’une année sur l’autre de -21,68% et -42,86% respectivement, les marques allemandes ont totalisé un volume de vente de 3.113 pour une part de marché de 14,69% et une variation positive de 32,34%. On retiendra que Porsche n’a écoulé que 8 unités, à fin juillet 2006, mais peut-être largement suffisant pour maintenir le train de vie de son concessionnaire. Les françaises, représentées par trois marques (Dacia étant une franco-polonaise) difficilement détrônables sur le marché marocain, continuent de jouer les premiers rôles, en tête desquelles la marque au lion. Avec 3.539 unités vendues cette année, une part de marché de 12,64% pour une variation positive de 6,5%, Peugeot met la barre trop haut pour ses concurrentes directes. D’abord pour les deux autres françaises du marché, Renault et Citroën, en l’occurrence. D’ailleurs, la bonne vieille Renault a connu un léger recul avec une variation des ventes négative de -11,63%, bien que gardant la troisième place, en termes de parts de marché, sur les CBU avec 10,47%. Elle vient après Toyota (12,86%) et Peugeot (12,64). Les ventes de Renault ont connu une baisse. Dégringolant de 3.319 automobiles vendues en 2005 à 2.933 cette année, elle reste sous la menace directe de la marque au chevreuil. Avec une gamme variée et adaptée au marché marocain, Citroën poursuit sa marche victorieuse. Ses ventes ont connu une variation positive de 17,64%, passant de 1.542 unités vendues en 2005 à 1.814 unités à fin juillet 2006. Ses parts de marché se sont hissées à 6,48%. Ce qui la propulse à la 8e place sur 38 concurrentes présentes sur le marché des CBU. Ce n’est pas rien, pour une marque à la reconquête de son lustre d’antan.L’autre marque de taille qui affiche des chiffres de vente inquiétants, c’est sans conteste, celle qui fait la fierté de tous les Italiens: Alfa Romeo. Commercialisée dans les derniers mois de 2005, la marque Alfa Romeo n’avait immatriculé que 20 unités avant de suspendre sa commercialisation au Maroc, pour des raisons de restructuration du groupe Fiat Auto Maroc. Elle fera sa réapparition au dernier Salon de l’automobile à Casablanca avec une gamme variée. Une sorte d’avant-goût, nous confirmera la direction de marketing de Fiat Auto Maroc, qui a déjà des commandes fermes d’une cinquantaine d’unités, passées lors de ce salon. Seul bémol, les fans de la belle italienne devront attendre jusqu’à la mi-octobre, début effectif de commercialisation d’Alfa Romeo. Les 9 unités dont fait état l’AIVAM sur ses dernières statistiques ne relèvent pas d’une commercialisation grand public, plutôt pour un client interne. En l’occurrence Fiat Auto Maroc qui, au sortir du salon de l’auto, a décidé de les immatriculer pour son personnel. Le gros paradoxe, c’est la variation plus que négative de -90,40% des ventes de Dacia qui sont tombées de 125 unités à 12, à fin juillet 2006. Pendant ce temps, si on considère le marché des CKD (completly knout down), c’est-à-dire des voitures automobiles montées au Maroc sur les chaînes de Somaca, la même marque Dacia caracole en tête des ventes et bat les records de ventes confondus, avec 8.359 unités rien qu’à fin juillet 2006. Le marché des CKD (voitures de tourisme) ne concerne actuellement que quatre marques: Citroën, Peugeot, Renault et Dacia. Sur ce marché, cette dernière fait cavalier seul, avec une part de marché de 48,72% et une variation exceptionnelle de 302,01%. Est-ce que le seul facteur prix peut expliquer ce succès phénoménal ? On s’en réserve. Les statistiques de l’AIVAM révèlent également un autre paradoxe. Sur le marché des CKD, c’est Renault qui reprend le dessus sur son éternelle rivale, Peugeot. Avec 4.694 unités vendues contre 1.447 pour Peugeot, elle refait presque son handicap sur le marché des CBU. C’est dire que pour les voitures montées au Maroc, Renault reprend du poil de la bête avec une part de marché de 27,36%, loin devant Peugeot (15,49%) et Citroën (8,43%). Le volume des ventes de ce marché, à fin juillet 2006, a atteint 17.157 voitures automobiles vendues, contre 28.001 pour les importées. Au total le nombre d’immatriculations (automobiles tourisme) a atteint 45.158 contre 32.780 l’année dernière. Le marché des utilitaires a également enregistré un chiffre record de 50.184 immatriculations contre 37.343, une année plus tôt. Quand la voiture va…Bachir Thiam

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc