×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Aluminium : Les cours mondiaux se redressent

Par L'Economiste | Edition N°:153 Le 10/11/1994 | Partager

Les cours d'aluminium sont au plus haut depuis quatre ans.

Les traders du London Metal Exchange (LME) ont indiqué qu'ils s'approchaient de 1.882 Dollars, soit le plus haut niveau atteint en octobre 1990. Le 1er de ce mois, la tonne coûtait 1.834 Dollars.

Pour les analystes, l'offre et la demande ne connaissent pas d'importants déséquilibres.

Selon la dernière étude de M. Stewart Spector, citée par La Tribune, le marché de l'aluminium ne devrait entrer dans une phase de pénurie qu'en 1997.

En dépit du redressement des cours, le PDG d'Alcan, le sidérurgiste nord-américain numéro un, estime que le plan de réduction de l'offre devait être maintenu, les stocks demeurant encore trop élevés.

Les principaux producteurs mondiaux avaient en effet conclu un accord de réduction de leur production pour assainir le marché.

Echafaudé sur la base d'une proposition de la Commission européenne, cet accord engage les Etats-Unis, le Canada, la Russie, l'Australie et les pays européens à geler entre 1,5 et 2 millions de tonnes de capacité de production.

D'après des analystes, il faudra près de deux ans pour résorber le stock actuel. Cette prévision correspond d'ailleurs à la durée de mise en application de l'accord.

La Russie avait promis de réduire de 500.000 tonnes ses capacités de production. Cette réduction devait s'effectuer en deux temps: 300.000 tonnes avant mai 1994 et 200.000 tonnes avant août.

Ce volume ne représente qu'un sixième de la capacité totale de la CEI, estimée à 3 millions de tonnes, ce qui la place juste derrière les Etats-Unis qui comptent 4 millions de tonnes.

Les autres producteurs avaient pour leur part décidé de geler 1.250.000 tonnes mais sans donner d'objectifs chiffrés "afin de ne pas contrevenir aux règles anti-trust". Il est toutefois indiqué que les Etats-Unis, le Canada et la France devaient fournir les principaux efforts. Les Américains avaient prévu de réduire leur capacité de 180.000 tonnes, le Canada de 156.000 tonnes et la France de 120.000 tonnes.

Il y a un peu plus de deux mois, l'administration américaine a ouvert une enquête concernant cet accord de réduction concertée des capacités de production.

L'annonce de cette procédure avait créé un effet de surprise chez les industriels. "Je ne comprend pas", avait alors affirmé M. Dick Dermer, président de l'Association européenne de l'aluminium.

Le Département américain de la Justice et celui du Commerce étaient tous deux très bien représentés". Bien plus, cet accord avait été conclu au terme de négociations pluripartites, entérinées par les administrations des différents pays.

La crise du marché de l'aluminium provient davantage, sinon exclusivement de l'offre, la consommation mondiale ayant progressé (1%) en 1993 pour la dixième année consécutive, selon M. Bernard Legrand, responsable chez l'entreprise française Pechiney, qui devait elle aussi procéder à une réduction de capacité.

Le marché mondial a été bouleversé par l'arrivée massive d'aluminium à bas prix en provenance de la CEI. De 250.000 tonnes en 1991, ses exportations sont passées à 1,5 million de tonnes l'année dernière.

Les cours se sont par conséquent effondrés, passant sous la barre des 1.100 Dollars la tonne. "A ce prix, a précisé M. Legrand, tout le monde se ruine, et celui qui meurt le premier n'est pas celui qui a les usines les moins productives mais celui qui a le plus mauvais bilan".

Rapport Minc sur la France de l'an 2000

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc